[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SEXY REXY

S/T

SEXY REXY

Acid Cobra

jeudi 20 mai 2010, par Éric Dumais

(2.5/5) Produit et enregistré au Frequenze Studio par Amaury Cambuzat (Ulan Bator) en Italie, le premier album studio de Sexy Rexy est paru au mois de décembre dernier. Véritable bombe en son genre, Sexy Rexy est un duo qui joue dans la noise, voire dans le rock garage bruyant, et c’est pourquoi nous devons être bien préparés avant d’affronter la musique de ces démons enragés.

En toute sincérité, ce premier opus de la formation italienne s’avère être un assez bel effort. En effet, Diego Vinciarelli (guitares, basse, chant, percussions et flûtes) et Luca Andriola (batterie, percussions et « backing vocals ») semblent se donner corps et âme sur cet opus au rock très énergique. À certains moments, les deux musiciens arrivent à nous déstabiliser, car nos oreilles reconnaissent parfois certains effluves plus no-wave, alors qu’à d’autres moments l’influence est carrément kautrock ou noisy.

Le chant de Diego sur l’album est bien, mais il manque peut-être un peu de sincérité, surtout lorsque la voix de Luca s’ajoute à celle de Diego pour créer un chaos total. En ce moment, je pense à la très étrange et angoissante pièce intitulée Through The Mountain. Sinon, le tour de force de Diego et Luca réside dans leur facilité de sauter d’un style musical à l’autre, en alternant sans cesse cris et chuchotement ainsi que mélodies douces et agressives. Lorsqu’on écoute Sexy Rexy, on pense à plusieurs groupes rock garage expérimental, dont Sonic Youth, Deity Guns et peut-être aussi Times New Viking. Si vous vous reconnaissez à travers la musique de ces formations, tentez l’expérience, vous ne serez peut-être pas déçus.

- Desc. : Rock noise garage, no wave
- R.S.V.A. : Sonic Youth, Times New Viking, Glen Branca

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0