[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SECRET, THE

Solve Et Coagula

SECRET, THE

Southern Lord

lundi 6 décembre 2010, par Éric Dumais

(3/5) L’étiquette américaine Southern Lord (Earth, Sunn0)), Pelican), laquelle est spécialisée en musique doom/métal, vient de mettre le grappin sur la formation italienne The Secret, qui vient de larguer, tel un missile dans la mer, leur plus récent opus, le brutal et agressif Solve Et Coagula.

Fortement déconseillé aux oreilles sensibles, cette nouvelle galette peut en effet procurer un mal de tête assez lancinant, à moins d’être équipé d’anticorps assez voraces pour combattre le mal, ou, tout simplement, d’aimer ce style musical pour le moins décoiffant. Le groupe The Secret, originaire de Trieste, en Italie, propose de fait un son rude d’une profondeur et d’une lourdeur assez décapantes, au sein duquel la cacophonie est l’ingrédient de base.

L’album démarre pourtant à pas feutrés avec la pièce inaugurale Cross Builder, qui présente une mélodie assez statique au départ, et qui s’avère être une introduction assez contrastante avec le reste de l’album. La pièce suivante, Death Alive, est l’arrêt de mort de tous ceux qui détestent le métal rapide et méchant. On sent une rage, une agressivité, une noirceur, voire une négativité assez embarrassante envers l’univers entier. On a l’impression que le ciel s’obscurcit et que l’Apocalypse, créée en majeure partie par les membres de The Secret, est pour bientôt, vraiment bientôt. Les guitares électriques sont lourdes et mordantes, alors que le chant (si l’on peut encore le désigner comme tel) n’est que hurlements et rage de vivre. L’orchestration, en soi, est bien rafistolée et il n’est pas difficile de comprendre la raison pour laquelle l’étiquette Southern Lord ait été séduite à l’écoute de leur démo en 2003. Mais il faut réellement aimer le genre pour endurer une écoute entière de Solve Et Coagula.

- Desc. : Métal grindcore
- R.S.V.A. : Nail, Isis, Masakari

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0