[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SCENIC, THE

Bipolaroid

SCENIC, THE

Victory

jeudi 23 décembre 2010, par Éric Dumais

(2/5) Après avoir fait tourner les têtes avec leur premier album Find Yourself Here (2008), le quatuor The Scenic revient avec force et énergie avec la parution de leur second souffle créatif, le fastidieux Bipolaroid. Sans être l’album de l’année, Bipolaroid a quand même captivé les oreilles aiguisées des professionnels chez Victory (Between the Buried and Me, The Audition, Silverstein), signe qu’ils possèdent, qu’on le veuille ou non, un certain potentiel et du talent à revendre.

La formation pop-rock The Scenic s’est tout d’abord fait remarquer à MTVU, avant de partager la scène avec Saves the Day, un collectif indie-rock originaire du New Jersey, et de jouer en compagnie de groupes punk rock/hardcore de renom sur la scène du Vans Warped Tour en 2007, dont Bad Religion, I Am Ghost, The Matches et Paramore. À cette vitesse, The Scenic est une jeune formation qui risque d’aller loin et de se frayer assez rapidement un nom dans le monde de la musique emo pop/pop-rock de ce monde.

The Scenic, c’est la délicatesse et la touche emo pop de Simple Plan, la vitalité et la rage des Taking Back Sunday, la grandiloquence de Weezer et les rythmiques répétitives de Mayday Parade, desquelles ils semblent avoir puisé une forte influence. Pour être franc, l’opus Bipolaroid n’apporte aucune nouveauté digne de mention, outre peut-être l’énergie contagieuse qu’il dégage. Bien entendu, il est presque impossible d’échapper aux refrains plats, c’est pourquoi vous devrez vous laisser emporter par la vague énergique des meilleures pièces de l’album, dont Uh Oh, The Lonely Side et Magic. Et comme dans la majeure partie des cas, vous n’aurez pas le choix d’endurer les « Oh yeah ! » et les « Uh oh, uh oh ! » une fois de temps en temps. En général, il est vrai, les mélodies sont assez rythmées, mais il manque de contraste à plusieurs niveaux, ce qui résulte d’un album répétitif et parfois trop linéaire.

- Desc. : Emo pop, indie pop-rock ado
- R.S.V.A. : Taking Back Sunday, Youth Group, Weezer

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0