[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > S > SAVAGES

Silence Yourself

SAVAGES

Matador

mercredi 26 juin 2013, par Émile Foucher

(3/5) Du Punk féminin bien senti, gracieuseté du groupe londonien Savages, critique et écoute de leur premier album Silence Yourself !

Véritables bêtes de scène, le groupe composé de Jehnny Beth, Gemma Thompson, Ayse Hassan et Fay Milton se fait acclamer partout où il passe ; du festival Coachella en Californie jusqu’à sa nomination de « Sound Of 2013 » par la BBC.

Une chanteuse frôlant la folie, sur des pièces comme She Will et Husbands, en empruntant la répétition parolière haletante de Kim Gordon des Sonic Youth, une basse mélodique accrocheuse sur la pièce d’ouverture Shut Up et l’utilisation de refrains rassembleurs sur des pièces comme No Face, font honneur à l’énergie brute déployée sur scène qui a tant contribué à faire leur renommée.

D’autres pièces plus langoureuses comme Strife ou Waiting for a Sign misent sur les envolées lyriques de la chanteuse et les guitares empreintes de distorsions tandis que Dead Nature ressort du lot grâce à son côté expérimental, caverneux et atmosphérique. Notons aussi une finale imprévisible sur Marshal Dear où le piano classique et le saxophone rencontre les compositions punks-sauvagesses du quatuor féminin ; finale intéressante et soi-disant surprenante, qui a pour effet de raccrocher l’intérêt de l’auditeur en fin d’album.

Bref, Savages nous offre un premier essai intéressant qui accote facilement les meilleures parutions actuelles du genre (Palma Violets, Deap Vally) et prouve involontairement, mais forte heureusement, qu’il est encore possible en 2013 de créer des compositions musicales pertinentes, entre femmes, sans une utilisation gratuite et accrue de son image corporelle.

- Desc : Post-punk
- R.S.V.A : Autoclave, PJ Harvey, Gang Of Four

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0