[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SAM SHALABI

Eid

SAM SHALABI

Alien8

jeudi 18 septembre 2008, par Nicolas Pelletier

(3/5) Le nouvel album du compositeur et multi-instrumentiste montréalais Sam Shalabi en est un pas mal différent de ses précédents. Avec Eid, composé alors qu’il résidait en Égypte, Shalabi embrasse la culture moyen-orientale sans retenue. Il démontre une très belle maîtrise de différents styles musicaux et d’instruments, comme l’oud, cousin du luth, sur la très belle Hawaga, en ouverture d’album.

Plus l’album avance, plus on plonge intensément dans la complexité de la musique arabe. Shalabi la mélange avec ses furieuses guitares électriques déjantées alors que les invitées Lhasa De Sela et Radwon Moumneh chantent de leurs voix les plus graves et hantées (comme dans la bizarrement nommée Jessica Simpson). Les voix de celles-ci évoquent d’ailleurs souvent la fantomatique Nico sur plusieurs morceaux, dont Billy The Kid et Honey Limbo. La pièce titre de son troisième album, Eid, joue avec l’atonalité de la musique orientale, déjà pas facile pour l’oreille occidentale néophyte, avec en prime des montages vocaux superposés. À certains moments, comme sur Eddie, le tout est plus harmonieux.

Le résultat est parfois un peu confus, définitivement dérangeant. Mais cet album connaît également des moments de grâce, comme la douce et « folky » Billy the Kid (part 2), qui met en vedette la fabuleuse Katie Moore (qu’on a aussi vue avec Gonzales), qui évoque Mazzy Star. Sam Shalabi a eu l’audace de ne pas faire un album « que » oriental traditionnel, ce qu’il aurait pu faire, vu son évidente expertise en la matière. Il a poussé la note encore plus loin et pousse les traditions dans la modernité, dans l’expérimentation et dans l’improvisation, autres domaines où il est visiblement aussi expert. Les pièces sont longues, hantées d’ambiances, et le tout s’écoute avec attention… ou pas du tout. On fait presque le saut quand le morceau suivant débute tellement on était plongé dans une ambiance particulière depuis plusieurs minutes.

- Desc. : Ambiant oriental expérimental
- R.S.V.A. : Nico, John Zorn, Ramachandra Borcar

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0