[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > S > SALTLAND

I thought that it was us but it was all of us

SALTLAND

Constellation

mardi 11 février 2014, par Nicolas Pelletier

(3/5) Rebecca Foon, une violoncelliste qu’on a déjà entendue chez Esmerine, A Silver Mt Zion et Set Fire To Flames, fait une musique captivante, parce que recherchée et originale.

Des rythmes hypnotiques (Treehouse Schemes), un motif de basse accrocheur répété en boucle (Golden Alley) et la voix vaporeuse de la Montréalaise sont les éléments liant les huit titres de son premier album solo en carrière. Les nombreux effets, artificiels ou acoustiques donnent une belle profondeur à la musique de Saltland. Parfois c’est un violoncelle, d’autres fois un élément de percussion ou de guitares triturées qui amènent cette force dans la musique signée Saltland.

Le genre d’album dans lequel on se perd graduellement, qui engourdit l’esprit, qui fait vaquer les idées dans les néants du cerveau. La musique de Saltland hypnotise, fascine, calme. Malheureusement, les mélodies qui auraient pu rendre ces musiques inoubliables sont d’une pauvreté navrante.

Dommage que les airs chantés par Foon ne soient pas plus complexes. Elle s’en tient à quelques notes, souvent très pauvres (Unholy, est un bon exemple de cette limitation). Là où les Morcheeba, Mazzy Star et Cinematic Orchestra remportent la mise sur des musiciens comme Foon est dans la mélodie et le groove. Créer une belle ambiance, parfois assez mystérieuse, est très bien, mais sans réel air porteur, on se retrouve devant une marre d’effets bien orchestrés. Dans certains morceaux de l’œuvre (Colour the Night Sky, par exemple), la mélodie est un peu plus réussie (grâce au violon, pas à la voix !) mais ça demeure quand même assez limité.

Foon est arrivée de son Vancouver natal à Montréal à l’âge de 17 ans. Elle fait vite son chemin dans la scène indie rock, jouant sur scène avec quelques grands noms dont Patti Smith, Nick Cave and the Bad Seeds et Tanya Tagaq.

- Desc. : Post-rock, prog-pop atmosphérique
- R.S.V.A. : Sara Neufeld, Dirty Three, Esmerine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0