[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > S > SAGES, LES

Share This

SAGES, LES

Deep Elm

mercredi 21 juillet 2010, par Éric Dumais

(3/5) La formation américaine Les Sages vient de larguer en magasin son plus récent élan, l’émotif et solide Share This, lequel est paru sur l’étiquette indépendante Deep Elm le 27 avril dernier. Le quintette, originaire de Salt Lake City, confirme avec ce deuxième opus son talent incontestable pour les ballades solidement orchestrées, où les mélodies sensibles et les ambiances émotives se déchaînent à coup de piano et de guitare électrique.

Les Sages, que l’on doit prononcer « Lay-Sahj », est un groupe formé par quatre frères, dont Joe Larson (chant, piano, basse), Andrew Larson (chant, piano, basse), Peter Larson (chant, guitare), Kris Larson (chant, guitare) et Andrew McQuay (batterie). L’album Share This a été entièrement enregistré et produit par les membres eux-mêmes dans leur propre studio, et ce, jusqu’au mois de novembre 2009. Pour ceux qui seraient intéressés à jeter un œil sur les premières ébauches de la formation, l’étiquette américaine Deep Elm a réédité leur premier album en 2008, le spontané Animals. D’un style sensiblement similaire à Share This, l’album Animals explore avec profondeur des thématiques sociales et politiques actuelles, avec une touche emo-pop à la Simple Plan bien assumée.

D’entrée de jeu, Share This est un opus qui suit à la lettre les traces dans lesquelles a déjà marché le quintette quelques années plus tôt. En effet, les ballades sont très émotives, les voix, touchantes, et l’atmosphère générale incite fortement à la déprime, mais aussi à la réflexion. Dès les premiers balbutiements de The League War, le sort est jeté : les voix des quatre frères sont légèrement décalées, histoire de donner plus de dynamisme à la pièce, et la basse, ultraprésente, se fusionne avec intensité aux notes de guitares et de piano qui berce l’atmosphère générale. Le résultat est assez impressionnant. Au premier coup d’œil, l’ensemble est excellent, même que le style peut sembler vraiment innovateur. Seul bémol : il se dégage à la longue une redondance qui nous fait regretter un peu l’album. Les pièces se ressemblent énormément, c’est-à-dire qu’elles n’offrent guère de variations intéressantes, et les voix, continuellement émotionnelles, dérangent un peu l’écoute à la longue. Sinon, les frères Larson arrivent à nous toucher avec des textes solides à portée sociale et morale, et avec des mélodies dont vous reconnaîtrez probablement certains échos à d’autres formations emo-pop, telles que Bright Eyes, Taking Back Sunday, ou Youth Group.

- Desc. : Emo-pop
- R.S.V.A. : Taking Back Sunday, The Weakerthans, Simple Plan

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0