[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > R > RICHTER, MAX

Infra

RICHTER, MAX

Fat Cat

mardi 15 mars 2011, par Nicolas Pelletier

(3/5) Avec Max Richter, on ne parle pas de rock mais de musique à cheval sur plusieurs styles : le classique, l’expérimental et l’ambiant. N’allez pas croire pour autant que la musique de ce compositeur allemand soit difficile d’accès ! Elle est souvent assez mélodieuse (la douce Infra 5 rappelle Satie) ou vaporeuse comme une intro de Radiohead (Infra 1).

Richter a l’habitude de nous entraîner dans des ambiances très cinématographiques. En 2008, ses « 24 Postcards in Full Colour », étaient de petits portraits musicaux inspirés par des images. Deux ans plus tard, on sent que les pièces de Richter pourraient encore être utilisées à différents escients, probablement toujours en support à du contenu visuel. Seules, elles deviennent parfois un peu trop effacées, soit par leur manque de dynamisme, soit pas la trop grande subtilité des petits bruits complémentaires qu’on distingue à peine (Infra 6) tellement ils sont discrets. L’oreille experte provenant de l’univers classique contemporain appréciera probablement plus ces subtilités que celle venant du monde du rock, qui cherchera en vain le punch.

En 2007, il réalisa la bande sonore de l’excellent film d’animation « Waltz with Bashir ». Il remporta un prix aux European Film Awards dans la catégorie « Best Composer » et fut également en nomination pour deux prix aux International Film Music Critics Association Awards, dans les catégories « Breakout Composer of the Year » et « Best Original Score for an Animated Feature ». On peut difficilement qualifier Richter de nouveau talent : il a étudié la composition classique et le piano à la University of Edinburgh, au Royal Academy of Music, puis avec Luciano Berio à Florence, rien de moins. Il passe ensuite 10 ans avec le Piano Circus, interprétant les œuvres de Brian Eno, Philip Glass et Steve Reich sur cinq albums. « Infra » est son 5e album solo depuis 1996.

- Desc. : classique ambiant
- R.S.V.A. : Brian Eno, Johan Johansson, Érik Satie

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0