[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > R > REIGNING SOUND

Love And Curses

REIGNING SOUND

In The Red

, par Éric Dumais

(2.5/5) La discographie du célèbre groupe Reigning Sound, originaire d’Asheville en Caroline du Nord, continue de s’agrandir. En effet, le quatuor américain vient de paraître, sur l’étiquette In The Red, son quatrième album en carrière. Et disons-le sans préambule : avec l’énergie qu’ils dégagent sur cet opus et sur scène, il est inutile de dire que ce ne sera pas le dernier !

D’abord, il faut spécifier que c’est autour de Greg Cartwright que la création de la formation Reigning Sound s’est faite. Déjà reconnu comme une légende du garage-punk, Cartwright a eu la chance, quelques années plus tôt, de jouer au sein des groupes The Compulsive Gamblers et The Oblivians. C’est donc avec plusieurs cordes à son arc qu’il a décidé de déménager à Asheville, lieu au sein duquel il a pu rencontrer ses futurs musiciens, à savoir David Wayne Gay (basse), Lance Wille (batterie) et Dave Amels (clavier). Et c’est ainsi que naquit Reigning Sound…

Écouter Love And Curses, c’est comme se balader au volant d’une voiture décapotable. On s’imagine en train rouler sur de longues routes américaines, les cheveux dans le vent et les lunettes de soleil écrasées contre le visage, avec, évidemment, le volume dans le tapis. Brake It démarre brusquement avec guitares électriques énergiques, clavier somnolent et batterie droguée au Red Bull. Au premier coup d’œil, Reigning Sound a changé de registre musical depuis les dernières années. Leur son est en effet beaucoup plus rock que par le passé et franchement plus agressif. Avec Love And Curse, on est dans le rock classique jusqu’aux genoux. Mais pour être franc, l’ensemble est bien, mais sans plus. C’est probablement la redondance de la voix et des rythmiques qui alourdissent l’écoute de l’album et qui nous empêchent de l’apprécier à sa juste valeur. Bien entendu, l’opus contient de bonnes chansons telles que Trash Talk, Call Me ou encore If I Can Come Back, lesquelles sont bien rythmées, avec des mélodies de clavier envoûtantes, des riffs de guitares solides et dynamiques, mais… cela ne saurait suffire !

Reigning Sound n’a certes pas réalisé le meilleur opus de leur carrière, mais il demeure néanmoins un incontournable pour les fanatiques de rock classique un brin garage. Pour ceux qui préfèrent la musique rock moins somnolente et moins « pépère », leur album Too Much Guitar (2004) déménage pas mal plus. Je vous le conseille fortement !

- Desc. : Inide rock garage
- R.S.V.A. : Black Lips, Heavy Trash, The Sonics

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0