[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > R > REDD KROSS

Researching The Blues

REDD KROSS

Merge

jeudi 15 novembre 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Rock énergique, solos énergiques, chants énergiques, tout dans ce que fait Redd Kross est énergique ! Ces gars sont des vétérans à qui on n’apprendra pas à faire du rock qui déménage. Le punk rock assez garage de ce groupe californien fait penser de façon inattendue aux Beatles des premières heures par moments (écoutez la voix Lennon-esque et les harmonies vocales sur Stay Away from Downtown). Certains passages ne sont pas si loin de ce que font les Beach Boys (Dracula’s Daughter) au niveau vocal. C’est quand même beaucoup plus méchant que le rock’n’roll du début des années 60.

Les mélodies sont très efficaces et très bien travaillées : on a plus affaire à des amateurs de bon vieux rock’n’roll qui doit faire danser les filles qu’à des punks, bien que leur ton et leurs solides riffs (comme sur Uglier) peuvent se rapprocher de ce que fait Fugazi. Malgré des intros assez musclées, c’est peut-être plus dans la cour des Sloan et Urge Overkill de ce monde que navigue Redd Kross.

L’histoire de cette formation californienne remonte à la fin des années 70 alors que des amis du collège créent un groupe nommé The Tourists, qui changent leur nom pour Red Cross lors de la sortie d’un premier EP en 1980. Leur batteur de l’époque, Greg Hetson les quittera pour joindre Circle Jerks, puis Bad Religion. Au début de leur carrière, les frères Jeff et Steve McDonald se sont amusés à tourner autour de la culture pop des années 80, faisant référence à Lita Ford, Linda Blair et Tatum O’Neil. Puis, en 1984, ils reprennent sur leur album « Teen Babes from Monsanto » des pièces de Kiss, David Bowie, The Rolling Stones et les Shangri-Las. Un mélange original ! En ’87, c’est le thème des céréales qui leur inspire un album complet : une des chansons s’appelle « Frosted Flakes ». Le groupe s’octroie une pause entre 1997 et 2004. « Reaching the Blues » est leur 7e disque, mais le premier depuis 1997. Le bassiste Steven Shane McDonald fait aussi partie de Off !, dont on vous parlera sous peu.

Il y a moins de traces de cet humour collégien dans le Redd Kross d’aujourd’hui. Leur rock est toujours assez léger (One of the Good Ones), mais très bien fait. Ils sont peut-être un peu restés pris dans les années 90, sonnant comme les Meat Puppets et autres groupes grunge mélodiques de l’époque. C’est sympa et c’est bien fait, mais ce n’est pas le genre d’album qu’on écoute en boucle, ni qui nous renverse par son originalité, loin de là.

- Desc. : Indie grungy pop-punky
- R.S.V.A. : Doughboys, Urge Overkill, Dinosaur Jr

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0