[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > R > RATATAT

LP4

RATATAT

XL

vendredi 2 juillet 2010, par Éric Dumais

(5/5) Jusqu’à maintenant, 2010 est une année prospère en nouvelles parutions et il ne faut pas s’étonner du retour en force de l’ambitieux duo brooklynois Ratatat. En effet, les deux musiciens viennent de larguer, sous la célèbre bannière XL (The XX, Vampire Weekend, The Horrors), les miettes de leur bien-aimé LP3, mais aussi quelques résidus sonores fort intéressants, qui ont permis la création du nouveau et foudroyant LP4, le quatrième opus de la formation.

Le duo électro-rock, composé des membres fondateurs Evan Mast et Mike Stroud, nous sert encore une fois un opus très agréable, avec des mélodies simples mais sophistiquées, et des variations sonores ô combien divines. La musique de Ratatat carbure encore à la guitare électrique de Matt Stroud, qui assure, dans la majorité des pièces, une progression vraiment bien ressentie. Heureusement, c’est toujours le voisin de chambre de Stroud, Evan Mast, qui gère le mixage et la production de l’album, sinon, que deviendraient-ils ? Car Ratatat, c’est le talent indéniable de l’Américain Nosaj Thing, pour sa prouesse synthétique et progressive, et l’orchestration bien rafistolée de Cougar, sur Patriot. Grosso modo, c’est l’apothéose de la musique électro-rock instrumentale de notre siècle.

LP4 est un clin d’œil aux parutions précédentes, à savoir Ratatat (2004), Classics (2006) et LP3 (2008). Bien entendu, les mélodies sont différentes, voire plus soutenues, et l’ambition un peu plus grande, même. Dès l’ouverture de l’opus, avec la très spatiale Bilar, les repères que nous avions adoptés à l’époque des deux premiers opus, en particulier sur Classics, s’estompent instantanément. La dynamique est plus tempérée, et ce changement fort louable s’opère dans le tempérament plus hip-hop des chansons, d’où l’association avec le DJ de Los Angeles Nosaj Thing. Drugs, la meilleure pièce de l’opus, présente une mixture parfaite de guitare électrique échevelée et de variations électroniques d’une richesse exquise. La chanson progresse par couche, comme si elle tentait, par l’addition de plusieurs dynamiques, d’atteindre un sommet artistique quasiment irréalisable. Et pourtant ! Vous aimerez également les excellentes Neckbrace et Mahalo, sans oublier l’incontournable Party With Children, dont le vidéo-clip peut être visionné sur le site MySpace de la formation.

Si vous avez aimé l’effet Ratatat jusqu’à maintenant, vous ne serez pas déçu d’apprendre que cet opus a légèrement évolué, tout en restant dans la même dynamique que les opus précédents.

- Desc. : Électro-rock instrumental
- R.S.V.A. : Metronomy, Mouse On Mars, Out Hud

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0