[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > R > RAGLANI

Of Sirens Born

RAGLANI

Kranky

mercredi 31 mars 2010, par Éric Dumais

(4/5) Originaire de St-Louis, une ville du Missouri aux États-Unis, Joseph Raglani est un vétéran, à savoir un fin connaisseur de la musique sub-underground expérimentale. Après avoir réalisé quantité de LP, de cassettes et de CD-R pour une multitude d’étiquettes telles que Gameboy, IDES, Kvist et Pegasus Farms, à laquelle on lui doit sa création, Raglani est de retour sur la scène musicale avec un joyau de plus à sa majestueuse collection, c’est-à-dire un EP de cinq chansons intitulé tout simplement Of Sirens Born.

Ce single est beaucoup plus qu’un ensemble expérimental de musique électronique. En fait, Raglani a imaginé, autour de la création de ses cinq compositions, un concept narratif et scénique inspiré de films dont il a admiré la bande sonore et de pays pour lesquels il a eu un certain attachement au cours de sa carrière. Car Of Sirens Born est beaucoup plus qu’un album ; c’est un véritable voyage à travers des contrées sauvages et dangereuses, au travers desquelles un danger imminent nous guette à chaque instant. Chaque détour recèle un mystère ; l’horizon est lointain et la lumière, qui brille au fond, est aveuglante ; impossible d’y voir quelque chose. Et c’est justement le tour de force qui se révèle être la plus grande qualité de Joseph Raglani : il réussit avec brio à nous entrainer aveuglément et confusément dans un univers qu’il a créé de toutes pièces, un monde où la musique est reine, et où les sons représentent un immense bataillon de monstres damnés pour lesquels nous avons un réel dédain.

Pour la création de cet EP, Raglani avoue s’être inspiré des films The New World et Aguirre et de documents sur la musique du monde, en particulier sur la musique folk des pays de la communauté andine, tels que le Pérou, la Bolivie, la Colombie et l’Équateur, afin d’extirper la magie épique de ces communautés de l’Amérique du Sud, mais aussi l’étrangeté et la perception de ces peuples face à l’étrangeté que représentent les extra-terrestres. Of Sirens Born, c’est un trip électronique, où se côtoient des guitares psychédéliques et des sons étranges, qui ressemblent de près à la nature que l’on connaît, autant marine que terrestre. À la limite, Raglani, de par son génie, vient de créer sans le savoir un nouveau style musical que l’on pourrait appeler « le shoegaze du futur ».

- Desc. : Sub-underground expérimental
- R.S.V.A. : Yellow Swans, Terry Riley, Cluster

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0