[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Chimeric

RADIAN

Thrill Jockey

mercredi 24 février 2010, par Éric Dumais

(3.5/5) Il s’est écoulé cinq ans depuis la parution de Juxtaposition, le dernier album du duo autrichien Radian. Mais voilà qu’ils nous offrent enfin, après une longue période de gestation, leur nouvel effort, un EP de six chansons intitulé Chimeric.

Depuis l’époque de Juxtaposition, la formation Radian a pris une année complète de repos, afin de se restructurer, de reprendre de nouvelles forces, mais aussi de prendre du recul face à eux-mêmes, histoire de se rasséréner un peu. En fait, cette période leur a permis de se questionner et de repenser le concept et la musique du groupe. Sans aucun doute, cet arrêt obligé leur a redonné des forces puisque Chimeric, à l’écoute, est un album qui déborde d’énergie, tout en étant un ensemble électroacoustique flamboyant et intelligent.

D’emblée, le ton est dur, dramatique, voire légèrement agressif. On pressent la musique comme étant un exutoire ou un canalisateur de pulsions humaines. Martin Brandlmayr (leader de la formation et batteur), Stefan Németh (guitares, synthétiseurs) et John Norman (basse, ordinateur) expérimentent avec cet EP les limites du possible, en s’essayant avec une pop contrariée et déconfite, totalement fragmentée, au sein de laquelle se mêlent boucles de beat exaspérées et distorsion surchargée. Radian expérimente une frontière nouvelle, en délaissant un peu les styles qu’ils avaient expérimentés par le passé (musique minimaliste, rythmiques alambiquées presque tarabiscotées et électroacoustique provocatrice). À l’écoute, le ton est soutenu, construit avec intelligence et finesse, et la construction rythmique fait penser, sans être aussi intense, à la musique intellectuelle et légèrement casse-tête d’Autechre. Le résultat est satisfaisant et réussit à instaurer une tension qui dure pendant l’écoute entière.

Il est évidemment conseillé de faire le vide et de se détendre un peu les esprits après avoir écouté cet album au complet. Mais pour ceux qui aiment la musique électronique complexe et qui n’ont pas peur des maux de tête, Chimeric est un album qui risque de vous en boucher un coin.

- Desc. : Pop électroacoustique bruyante
- R.S.V.A. : Pan American, Lokai, Oval

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0