[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > R > RA RA RIOT

The Rhumb Line

RA RA RIOT

Barsuk

samedi 13 septembre 2008, par Nicolas Pelletier

(1.5/5) Quelle déception ! Vu le « hype » et les comparaisons élogieuses que s’attirait le jeune quintet de Syracuse (NY), on s’attendait à un album, leur deuxième, aussi efficace que celui des Vampire Weekend, ou, à la limite, aussi accrocheur que celui des Kaiser Chiefs, mais il n’en est rien. Le groupe s’était pourtant fait rapidement remarquer au CMJ Music Marathon en 2006, six mois à peine après leur formation et avait enfilé gros événements (SXSW) et excellentes critiques de leurs spectacles. « One of the best young bands we’ve heard in a really long time », disait Spin.com alors.

Le groupe s’était pourtant fait rapidement remarquer au CMJ Music Marathon en 2006, six mois à peine après leur formation et avait enfilé gros événements (SXSW) et excellentes critiques de leurs spectacles. « One of the best young bands we’ve heard in a really long time », disait Spin.com alors.

Leur style peu orthodoxe rappelle Yeasayer, par leur approche simple et dépouillée, mais musicalement, ce n’est pas aussi efficace. Le seul parallèle que l’on peut établir avec les Vampire ou les Montréalais d’Islands est l’utilisation massive de cordes (Oh, La), ce qui est original et musicalement riche dans le style power pop préconisé par Ra Ra Riot.

La bande composée du chanteur Wes Miles, du bassiste Mathieu Santos, du guitariste Milo Bonacci, de la violoncelliste Alexandra Lawn et du violoniste Rebecca Zeller a visiblement été influencée par The Clash (Each Year), mais en a surtout gardé le côté pop ska. Les mélodies sont faibles (Suspended in Gaffa, une reprise de… Kate Bush !), bien qu’un effort certain a été fait pour ne pas tomber dans la facilité. On s’accroche à rien et malgré un bon degré d’originalité au niveau des arrangements, le tout est prévisible et surtout, sans aucun coup d’éclat. Très décevant.

Desc. : Power brit pop commun R.S.V.A. : Supergrass, Oasis, Kaiser Chiefs

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0