[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > Q > QUEENS OF THE STONE AGE

Like Clockwork

QUEENS OF THE STONE AGE

Matador

lundi 8 juillet 2013, par Émile Tempère

(3.5/5) La bande du grand méchant roux Josh Homme est de retour. Elle sort du désert californien pour livrer son sixième opus « Like clockwork ». Peu de nouvelles des Queens depuis « Era Vulgaris » (2007), malgré les projets du chanteur guitariste Josh Homme, personnage des plus prolifiques sur la scène rock actuelle.

À cause du peu d’informations dans la presse ou sur le web, il était difficile d’avoir une idée de ce que serait cet album. Depuis le mois de mai, Queens publie des capsules promotionnelles d’une minute, des animations du nouveau design, sombre et torturé, quelques nouveaux extraits, mais presque rien ne transparaît. Like Clockwork est un secret bien gardé.

C’est alors qu’à la découverte du line-up studio, j’ai manqué de m’étouffer. Le retour derrière les futs d’un des batteurs les plus influents de ces 20 dernières années, l’immense Dave Grohl, l’ex-bassiste-hurleur des Qotsa Nick Oliveri.Trent Reznor, la tête pensante de Nine Inch Nails aux claviers, Alex Turner des Arctic Monkeys, Jake Shears de Scissors Sisters. Et cerise sur le gâteau, Sir Elton John qui apparaît sur Fairweather friend. La reine des 70’s rencontre celles de l’âge de pierre. Un super-groupe à faire pâlir Led Zeppelin.

Ce disque faillit ne jamais voir le jour : problèmes de santé pour Homme qui lui valurent un état de mort clinique pendant quelques minutes lors d’une opération. Il sort traumatisé de cette expérience qui a influé sur les textes et l’ambiance, notamment sur les titres « I appear missing » et « Like Clockwork »

L’opacité, la peur de la mort, la solitude sont les thèmes qui ont inspiré l’album.

La conception fut parsemée d’embûches comme de grands moments, tout cela à un rythme étrangement mécanique, comme une horloge. Le groupe retourne cette situation en mantra et en tirera le nom de l’opus.

Cet album abonde de ballades mid-tempo ou les chants clairs de Josh sont accompagnés de pianos languissants et minimalistes avant un déluge de guitare fuzzy. Et même si on est habitué aux anciennes pièces pied au plancher des Queens, « The vampyre of time and memories » et « Like clockwork » vous touchent par leur simplicité et leur sincérité. Si certains titres sont teintés de pessimisme, d’autres tels « My god is the sun » et « Smooth sailing » jouent le créneau Stoner-Pop halluciné, aux tempos enlevés. Comme Black Sabbath à ses grandes heures, Homme et Van Leeuwen sont capables d’écrire des riffs toujours plus catchy, posés sur les beats pesants et groovy d’un Dave Grohl tirant sur le disco« If i had a tail ». Si Queens s’essaie à la sobriété, c’est toujours avec classe.

Ce sixième album est donc plus mélancolique que les précédents sans pour autant être dépossédé de l’âme du groupe. Dans la lignée du « Lullabies to paralyse », Like Clockwork est différent, mais génial à écouter. Les gars de Palm desert ont encore fait mouche...

- Desc. : Stoner-Pop
- R.S.V.A : Them Crooked Vultures, Kyuss, Eagles of Death Metal

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0