[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > P > PREKOP, SAM

Old Punch Card

PREKOP, SAM

Thrill Jockey

lundi 27 décembre 2010, par Éric Dumais

(3/5) Sam Prekop est l’un des fondateurs de Sea & Cake, une formation rock indépendante formée à Chicago en 1994, et dont le dernier opus est sorti au mois d’octobre 2008. Chanteur et guitariste de la formation, aux côtés des ingénieux Archer Prewitt, John McEntire et Eric Claridge, Sam Prekop a été d’une aide considérable, et son travail a influencé un nombre incroyable d’artistes à travers le monde. Désormais, Prekop s’attèle à une seconde tâche et non la moindre, sa carrière solo, pour laquelle il vient de réaliser son troisième effort, l’unique et mystique Old Punch Card.

Le talent de Sam Prekop ne s’arrête pas là. Il est aussi un peintre de renom et il aime énormément la photographie. Il a aussi réalisé, conjointement à son expérience au sein de Sea & Cake, deux albums solos, Sam Prekop (1999) et Who’s your New Professor (2005), à travers lesquels il s’est amusé à construire des rythmes africains et brésiliens à la guitare. C’est seulement après l’année 2005 que Prekop s’est remis à la composition pour nous offrir cet opus totalement inattendu : Old Punch Card.

D’emblée, tout a changé. Nos repères musicaux sont truqués, et ce que nous connaissons de Prekop vient de se volatiliser à jamais. Exit le rock indépendant de l’époque de Sea and Cake et la pop transcendantale des dernières années. L’artiste visionnaire s’amuse maintenant à expérimenter d’autres frontières musicales. L’album est instrumental du début à la fin, et les instruments ont disparu au profit de partitions synthétiques diverses. L’effet est assez déstabilisant et l’est encore plus pour ceux qui ont apprécié l’excellent travail de Sam Prekop au cours des dernières années. On a l’impression, à l’écoute de l’opus, de replonger dans l’univers cosmique de Tim Hecker et de frôler le travail d’expérimentation de Ragliani. L’ensemble est composé de diverses textures musicales qui créent un univers unique, parfois troublant, mais en général assez écoutable. Il faut cependant aimer la musique électronique exploratoire pour apprécier ce disque.

Ce changement radical dans la carrière de Sam Prekop est assez déstabilisant, mais plus on l’écoute, plus on savoure les multiples subtilités, et plus on a tendance à s’y attacher.

- Desc. : Avant garde/expérimental
- R.S.V.A. : Tim Hecker, Boards of Canada, Ragliani

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0