[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > POSIES, THE

Blood/Candy

POSIES, THE

Ryko/Warner

mercredi 25 mai 2011, par Nicolas Pelletier

(3/5) Les Posies n’en sont pas à leurs premiers balbutiements : formés en 1987, les gars de Bellingham dans l’état de Washington en sont à leur 6e album. Ils sont devenus rares depuis 1998, ne produisant que deux opus en 12 ans. Les deux principaux architectes du groupe, Jon Auer et Ken Stringfellow ne sont pas trop rouillés puisqu’ils produisent ici 12 chansons fort accrocheuses, comme Licenses to Hide, un joli mélange de pop bondissante à la Beatles et de caractère à la Ben Holds ou Rufus Wainwright.

Les Posies faisaient partie des premiers groupes de la côte ouest qui avaient créé une véritable tendance avec une indie pop très joyeuse, très accrocheuse, mélodiquement bien montée. De cette époque, on se souviendra de Young &Sexy, Gorki’s Zygotic Mynci, et autres Loud Family… La plupart d’entre eux ne sont plus trop sur le radar, malheureusement. Les Posies, quant à eux, ont repris leur bonne vieille recette : une pop efficace (So Caroline), un brin commerciale, très soyeuse surtout et toujours bondissante. Sur Take Care of Yourself, le fantôme de Sloan est même un peu présent. Sur Cleopatra Street, les Posies font plutôt penser à Islands. Dans tous les cas, on parle de pop rock de qualité. Un peu bonbon par moments, mais quand même pas mal. « For the Ashes » est un morceau typiquement influencé par la riche pop des Beatles contenant de fortes mélodies et une recherche intéressante en studio.

Auer et Stringfellow ont commencé à collaborer en 1986, alors que les deux musiciens n’habitent pas dans la même ville. Ils se rencontrent régulièrement pour enregistrer quelques chansons afin de recruter d’autres musiciens, mais se retrouvent finalement à lancer leur premier album auto-produit, « Failure ». Mike Musberger et Rick Roberts s’ajoutent au duo et le groupe tourne dans la région de Seattle. Ils sont remarqués par le « major » Geffen et marquent les palmarès, notamment avec Golden Blunders, que Ringo lui-même reprendra en 1992. Les deux compositeurs ont tenté leur chance avec différents projets qui n’ont jamais vraiment décollés. Aujourd’hui, ils sont entourés de Matt Harris à la basse et Darius "Take One" Minwalla à la batterie, deux musiciens qui sont dans l’entourage du groupe depuis 2001.

« Blood/Candy » est un album qui contient quelques bons moments mais dont le ton général sonne un peu comme provenant d’une époque révolue (She’s Coming Down Again !). Leur musique est souvent assez prévisible, même si agréable. On a parfois l’impression que tout leur enthousiasme et leur plaisir tangible à jouer leurs efficaces ritournelles s’écrase un peu dans le manque de surprises. On voit venir le refrain, etc. Après une si longue pose, les Posies peuvent-ils revigorer l’intérêt chez leurs anciens fans et en convertir de nouveaux ? Pas certain.

- Desc. : Pop alternatif
- R.S.V.A. : Big Star, R.E.M., Sloan

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0