[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > POP, IGGY

Préliminaires

POP, IGGY

EMI/Virgin

mercredi 15 juillet 2009, par Jean-François Rioux

(3/5) C’est pour son 62ième anniversaire que monsieur Pop nous offre son premier album jazz-cabaret/french pop relativement tranquille. Essoufflé et vidé de toute son énergie dépensée lors de ses dernières tournées, le routier prend ça plus relaxe après la mort d’un de ses Stooges et le vol de ses instruments l’an dernier à Montréal.

Ce n’est surement pas à son âge que ses pochettes d’album s’améliorent. Préliminaires le prouve avec son concept affreux et son visuel sans identité. C’est avec une reprise dans la langue de Molière qu’Iggy ouvre son nouveau bijou, une reprise de Les Feuilles Mortes écrite par Joseph Kosma et Jacques Prévert. Cette chanson termine également le disque, dans une version légèrement différente. On retrouve aussi un peu de vieux blues avec la jolie He’s Dead, She’s Alive même si le disque démontre surtout une sonorité un peu crooner avec la voix grave du chanteur en premier plan, chuchotant quasiment sa mélodie, rappelant Cohen. Le morceau Party Time est sans doute la partie la plus faible de l’album, avec son côté funky qui ne colle pas au reste de l’album. Le reste est sobre, pas de véritable tube mais un album qui coule bien. Une maturité évidente et un tournant de 180 degrés pour cet icône du punk.

Peut-être nous reviendra-t-il avec un album de rock furieux, mais pour l’instant, Iggy Pop semble vouloir nous dire que le Rock & Roll a un âge et que c’est probablement 62 ans. Un disque franc, simple et inattendu d’un grand artiste.

- Desc. : Crooner-cabaret-jazzy
- R.S.V.A. : Leonard Cohen, Serge Gainsbourg, Lou Reed

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0