[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PONTIAK

Maker

PONTIAK

Thrill Jockey

jeudi 30 avril 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) Des guitares lourdes, des riffs à la Led Zep en plus lents (Laywayed), du stoner rock bien conçu, quoique pas très original : voilà la recette de Pontiak, un trio basé en Virginie. Le post-rock/stoner rock de Pontiak se déploie dans une large palette de rock. On y croise des influences guitaristiques à la Neil Young, époque électrifiée avec Crazy Horse (Blood Pride), ainsi que des moments plus musclés, à la Trail Of The Dead et une ambiance un peu sombre, à la Nick Cave.

Ce qui est vachement appréciable avec Pontiak est la qualité des guitares électriques. Elles sont définitivement distorsionnées mais avec grand soin. Ce n’est pas un mur de guitares que les trois frères Van, Jennings et Lain Carney conçoivent ici mais d’intéressantes et riches textures de guitares. Wax Worship débute avec des fougueuses envolées rythmiques avant que la batterie n’emmène le tout dans un rock plus standard.

Pontiak cultivent également un côté sombre fort original, qui leur fait éviter les clichés du hard rock dans lesquels ils pourraient sombrer, vu leur lourdeur. Un exemple ? Sur Wax Worship, encore une fois, les gars placent d’angéliques chœurs vocaux sur leurs guitares lourdes et saturées, créant une ambiance sombre mais pas lugubre. Le feedback d’une des guitares ira rejoindre et remplacer les voix après quelques minutes. Les changements de vitesse viendront rendre le tout de plus en plus stoner… Sur Aestival, plus calme, ils nous permettent d’apprécier leurs talents vocaux. Du beau travail, à écouter sur casque pour plaisir maximal.

À l’autre bout du spectre, Pontiak livre de courtes mais intenses pièces instrumentales qui n’atteignent pas les deux minutes, comme Headless Conference, qui semblent servir d’interludes punchés plus ou moins bordéliques (Heat Pleasure) entre deux hymnes solidement ancrés dans le stoner rock. Les voix, riches en harmonies (Wild Knife Night Flight) démontrent qu’on a affaire à des gars de talent, pas que des brutes adeptes de dark rock. Pontiak, groupe issu de l’école Deep Purple à la base, et livre un stoner rock sans complexes, à la fois lourd et imposant tout en étant riche et subtile.

*À voir en concert au Bar St-Laurent 2 avec Ocean, le 7 mai prochain.

- Desc. : Néo-psychédélique
- R.S.V.A. : Kinski, Dead Meadows, La Otracina

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0