[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > P > PONEY CLUB

Gusty Winds Exist

PONEY CLUB

(Poney Club / Noise Digger)

dimanche 27 mai 2007, par François Legault

Les crescendos pompeux de ce disque font vivre à l’auditeur un voyage dans le passé, rappelant tour à tour les trames sonores des grands films épiques. Cette nouvelle formation nous sert un post-rock riche en textures et en rythmes et semble innover sur un terrain déjà nombre de fois foulé. La musique de Poney Club explore plusieurs directions à la fois, ce qui la rend par moments déconcertante, mais une écoute approfondie nous fait constater que celle-ci ne se cherche pas, mais est belle et bien apte à se développer de diverses façons. Majestueux, le disque regorge d’orchestrations sublimes. Chaque fois que le violon se fait entendre, il nous fait prendre conscience du souci pour le moindre détail dont les membres font preuve. Instrumental en majeure partie, l’album ne recèle qu’une pièce chantée dont le timbre de voix fait penser à celui du chanteur du groupe Depeche Mode. Le disque en soit est une belle réussite qui laisse présager une carrière intéressante au groupe qui nous prouve dès son premier album qu’il ne manquera pas d’idées de sitôt. FL

- Desc. : Post-rock orchestral
- R.S.V.A. : Alles Wie Gross, Couch, A Silver Mt. Zion

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0