[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > P > POINT JUNCTURE, WA

Heart to Elk

POINT JUNCTURE, WA

Mt. Fugi

samedi 7 mars 2009, par Nicolas Pelletier

(3/5) Une fille, Amanda Spring, et un gars, Victor Nash, se partagent le microphone. Des guitares à la fois ambiantes et plus mordantes, toujours très présentes, par les deux autres membres, Skyler Norwood (guitare, vibraphone) et Wilson Vediner (guitare). Mademoiselle Spring s’occupe de la batterie. Une musique globalement située entre le flou à la Mazzy Star (Rock & Sand) et le muscle à la Blonde Redhead (particulièrement sur Biathlon, celle qui sort du lot, où les guitares et la voix féminine distorsionnée sonnent comme le trio new-yorkais). Voilà en trois phrases la musique de Point Juncture, WA, un quatuor basé à Portland, en Oregon.

Les deux leaders ont des voix très douces, mais qui manquent parfois de caractère. Certaines chansons souffrent du manque de personnalité (Fleet & Small) et d’un efficace « hook ». On passe à travers « Heart to Elk », leur 3e album indépendant, avec un certain plaisir, c’est agréable, mais avec l’horrible impression de n’avoir rien retenu en particulier. PJWA sont capables de livrer de magnifiques harmonies vocales à la Ida (Viking Mission to Mars), mais n’ont pas mis le doigt sur un style musical unique qui les rendrait davantage attachants. Plus rock que Luna, moins pop que Georgie James, moins touchant qu’Ida, moins mélodique que Belle & Sebastian, plus « mainstream » que Blonde Redhead, leur duo vocal masculin/féminin n’a pas ce caractère spécifique qui les distinguerait de la masse.

Les chansons sont loin d’être mauvaises (Once Tasted Ever Wanted, particulièrement) et l’exécution est pourtant impeccable, mais il manque ce je-ne-sais-quoi qui transcende l’addition de tous les morceaux.

- Desc. : rock shoegaze pop
- R.S.V.A. : Mazzy Star, Luna, Ida

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0