[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PHOSPHORESCENT

Here’s To Taking It Easy

PHOSPHORESCENT

Dead Oceans

jeudi 26 août 2010, par Éric Dumais

(3.5/5) Voici le quatrième opus de la formation américaine Phosphorescent, intitulé Here’s To Taking It Easy. Paru en mai dernier sur l’étiquette Dead Oceans, de laquelle on connaît déjà de très bons groupes tels que Nurses, On Fillmore, Dirty Projectors et The Tallest Man On Earth, ce nouvel effort aux mélodies éloquentes arrive à point avec le retour de la saison estivale et de la bonne humeur des gens.

Il ne reste plus qu’à espérer que vous aimerez le genre. Phosphorescent, pour ceux qui ne les connaissent pas, c’est du country-rock qui se démarque des autres artistes en raison de la voix sublime et ensorcelante de Matthew Houck, le chanteur principal. En général, les mélodies sont très rythmées, j’oserais même dire groovy, et disons aussi que ça swing pas mal ! Contrairement à l’album Pride (2007), qui était beaucoup plus intimiste et personnel que celui-ci, et sur lequel Houck assurait la maîtrise de tous les instruments, ce quatrième effort s’inscrit davantage dans l’immédiat, la spontanéité et l’exaltation.

À l’écoute, on sent une énergie flamboyante et durable qui traverse ces neuf nouvelles compositions. Et c’est justement cette qualité qui nous permet d’apprécier la musique de Matthew Houck beaucoup plus qu’une autre. On s’entend qu’en matière de country-rock, et je pense seulement aux Etats-Unis en ce moment, du choix, il y en a. Mais pas comme Phosphorescent. Et pas comme Matthew Houck. Bien entendu, l’aide de Stuart Sikes (The White Stripes, Cat Power, Loretta Lynn), qui a donné un coup de main à la formation lors de l’enregistrement de l’album à Brooklyn, a donné beaucoup plus de vigueur et de sérieux à l’opus, mais il faut avouer qu’Houck et ses comparses de tournée ont accompli un sacré bon boulot. Je me permets de citer rapidement l’excellente pièce inaugurale It’s Hard To Be Humble (When You’re From Alabama), qui apporte énergie et vitalité à l’album, et l’étonnante ballade The Mermaid Parade, laquelle, et comme beaucoup d’autres, distille calme et fraîcheur sur des mélodies douces et agréables à l’écoute. Amateurs de country-rock, vous qui aimez arborer le style cowboy depuis votre plus jeune âge, vous qui mâchez une brindille d’herbe en ce moment, je vous assure que vous aimerez cet album. Pour les autres, que vous soyez cowboy ou non, vous l’aimerez aussi, rassurez-vous.

- Desc. : Country-rock
- R.S.V.A. : The Tallest Man On Earth, Cat Power, Bon Iver

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0