[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PHANTOGRAM

Nightlife

PHANTOGRAM

Barsuk/Indica

samedi 11 février 2012, par Nicolas Pelletier

(2/5) L’étiquette montréalaise continue sa diversification musicale en distribuant Phantogram, une formation à cheval entre l’indie pop vaporeux et le lounge electro, signée chez Barsuk.

La chanson Don’t Move, le premier single, combine plusieurs éléments intéressants : la voix sensuelle de Sarah Barthel, des échantillonnages de voix soul (un peu comme le faisait Moby), des rythmes accrocheurs et des sons de synthés envoutants. La magie opère un peu moins sur Turning into Stone, probablement à cause des beats vraiment trop kitch 80 et la voix de Josh Carter, moins grisante que celle de sa complice. Par contre, les claviers et les guitares stridentes amènent des composantes originales qui sauvent le tout. On peut leur trouver des ressemblances avec Blonde Redhead (assez flagrant sur Make A Fist), Cocteau Twins et, plus près de nous, Tanuki Project. Malheureusement, peu de mélodies transcendantes, donc peu d’intérêt même si on a ici du travail bien fait au niveau des arrangements et de la réalisation.

Barthel et Carter, de Saratoga Springs, dans l’état de New York, se connaissent depuis le début du secondaire (junior high school). En 2007, la jolie demoiselle abandonnait ses études en arts visuels et le barbu guitariste revenait de la Grosse Pomme où il avait brièvement joué dans la formation de son frère aîné, Grand Habit. Les deux amis se réunirent pour travailler des idées de rythmes sur lesquelles Carter s’affairait. Ils ne se sont plus quittés, jouant régulièrement en concert (accompagnés d’un « vrai » batteur) et publiant deux EP. « Nightlife » est leur deuxième « long-jeu ».

- Desc. : Pop vaporeux
- R.S.V.A. : Blonde Redhead, Bear in Heaven, The XX

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0