[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > P > PATTON, MIKE

Mondo Cane

PATTON, MIKE

Ipecac

mercredi 25 août 2010, par Jeff Bugz

(1.5/5) Mike Patton n’a plus besoin de présentation. L’ancien chanteur de Faith No More et leader des Mr. Bungle, Fantômas, Tomahawk, Peeping Tom ainsi que plusieurs autres projets souvent expérimentaux, nous revient avec un nouvel album fort ambitieux. Il a depuis bien longtemps prouvé qu’il n’est pas qu’un chanteur de métal, mais tout un musicien et qu’il possède une voix puissante et surprenante dans tous les genres musicaux qu’il a survolés.

Cette fois-ci, le maître des voix a décidé de se faire plaisir et de dérouter la majeure partie de sa base d’amateurs en produisant un album en italien accompagné par un orchestre de la Toscane. Influencé par les musiques d’époque de ce pays, Patton se change en crooner pour l’espace d’un album tout en y faisant un mini clin d’œil aux progressions déroutantes de Mr. Bungle. On peut aussi tisser des liens entres les mélodies de l’orchestre qui l’accompagnent et la musique de film qu’il aime tant, comme celle de son dernier album solo, A Perfect Place.

Par contre, l’album est tout simplement ennuyant et frise l’album de grand-mère même si certains hipsters le venteront jusqu’à la mort. Chaque note est insupportable et vous donne envie d’abattre Patton à gros coups de masse en pleine figure jusqu’à ce que votre moment de folie s’apaise un peu. Pourquoi vouloir gâcher sa carrière avec un album pareil ? Faudrait demander à Marco Calliari (ex-Anonymus), devenu chanteur pour ta tante. Je doute que ce soit une question d’argent car Patton doit bien vivre de son fructueux passé.

Malgré tout, l’album est bien produit et je préférerais que ma mère écoute ce disque que celui de Calliari. Le seul moment tolérable (voire intéressant) est la pièce Urlo Negro qui rappelle Mr. Bungle et qui est franchement la plus agressive du disque. Par contre, mon petit cœur d’ancien fan Patton bascule légèrement du côté des has been avec Mondo Cane… D’une platitude inégalable !

- Desc. : Crooner italien
- R.S.V.A. : Ennio Morricone, Secret Chiefs 3, Marco Calliari

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0