[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PARTING GIFTS, THE

Strychnine Dandelion

PARTING GIFTS, THE

In The Red

mardi 8 février 2011, par Olivier Boivin

(2.5/5) Composé de quatorze pièces à saveur rock californien, mais tout de même personnelles, cet album agréablement intègre comprend également une quinzième plage, soit la reprise de Walkin’ Through the Sleepy City du fameux groupe The Rolling Stones. Rien de moins !

Greg Cartwright (The Oblivians, Compulsive Gamblers, Reigning Sound) et Coco Hames (The Ettes, Coco Motion) sont les deux membres principaux du projet Parting Gifts. Ils explorent avec une certaine lassitude, qui rappelle l’attitude du rock des 70’s, des pièces assez accessibles, très terre-à-terre, tantôt enragées, tantôt plaintives. Voyant bien que leur chimie les fait avancer dans le processus créatif, comme la nature du taureau qui aperçoit un drapeau rouge, ils permettent à des membres de formations bien établies de la scène indépendante de participer au disque, tels que Dan Auerbach des Black Keys, Patrick Amels de Daptone, ainsi que Patrick Keeler des Raconteurs. Ces membres disparates (onze musiciens au total sur l’album) se partagent les compositions avec affinité. Il est vraiment question ici d’opportunités saisies au bon moment pour The Parting Gifts, originaire de Nashville, au Tennessee.

Certaines chansons sont un peu accrocheuses, notamment Strange Disposition et Shine, tandis que la majorité passe dans le beurre comme on dit. Un album qui ne passera malheureusement pas à l’histoire, du moins pas avec ce premier disque. Qui sait, l’évolution pourrait se produire dans le futur. Une chose est certaine, il faut constamment se rappeler que tout est éphémère et il est recommandable de s’en tenir à cette vision afin d’apprécier cet opus. Malgré tout, Strychnine Dandelion est jeune et vivant dans son ensemble.
- Desc. : Garage pop/rock
- R.S.V.A. : The Detroit Cobra, The Fresh & Onlys, Murder City Devils

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0