[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > P > PARKER, ANDERS

There’s A Blue Bird In My Heart

PARKER, ANDERS

Recorded & Freed

lundi 23 février 2015, par Jean-François Rioux

(4.5/5) Parker est un des grands musiciens sous-estimés des deux dernières décennies, lui qui a eu la malchance de faire paraître ses premiers albums avec la compagnie Zero Hour, qui certes avait de superbes parutions mais qui à malheureusement entraîné dans sa faillite des dizaines de groupes qui y ont lancé de magnifiques albums tous aujourd’hui discontinués. Deux des projets du chanteur et guitariste Anders Parker s’y trouvaient, soit Space Needle et son groupe principal Varnaline.

Varnaline s’est fait promettre la gloire, leur musique comparable à celle de grands comme Wilco n’a juste jamais eu le tremplin promis et leur souvenir s’est estompé avec la fermeture de leurs compagnies de disques une après l’autre. Cependant Parker ne s’est pas découragé pour autant et il a continué d’enregistrer des albums sous son nom et les a faits paraître ici et là, encore une fois sur des compagnies de disques plutôt inconnues. Malgré tout de très bon disque folk, alternative country et rock qui aurait pu plaire autant aux fans de Wilco que ceux de Son Volt, Sparklehorse, Purple Ivy Shadow, Josh Rouse et cie. There’s A Blue Bird In My Heart marque son retour en solo, après un bel album en duo paru l’an dernier avec sa choriste Kendall (Anders and Kendall). Cette fois-ci Anders y va de pièces plus rock, plus intenses et brutes. Les influences naissent dans une musique plus classique rock et se termine dans le blues, le folk et un peu de country. Malgré tout sa douce voix, légèrement abimée par le temps apporte une couleur mélancolique touchante au tout.

Le charmeur de tympans est sympathique à l’oreille, il nous plaît comme les doux moments de la vie, un verre de votre boisson préféré à la main sur une belle galerie de campagne devant un coucher de soleil sur la plaine. Un paysage qu’on a vu des milliers de fois et qui pourtant se laisse toujours apprécier de nos jours.

Sa force restera les moments acoustiques, il n’y en a pas autant qu’on le désirerait sur cet album mais on y retrouve assez de bonnes chansons pour contempler cette musique longtemps, malgré sa simplicité. Si vous appréciez, il vous faudra découvrir ses projets parallèles ainsi que son excellent disque New Multitudes avec ses collègues Will Johnson, Jay Farrar et Jim James.

- Desc. : Folk-rock
- R.S.V.A. : Wilco, Josh Rouse, Scud Mountain Boys

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0