[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > P > PAPERCUTS

Fading Parade

PAPERCUTS

Sub Pop

lundi 11 avril 2011, par Jean-François Rioux

(4.5/5) Jason Robert Quever est l’homme qui se cache derrière le pseudonyme Papercuts. Accompagné de son groupe, il nous propose son troisième album Fading Parade, un premier avec le label de Seattle. Un album qui vous touchera sans doute à la première écoute mais qui nécessitera tout de même quelques rotations avant de vous convaincre de sa haute qualité.

Fading Parade est un ramassis de petits bijoux dream pop, accrocheur, mélodique et si doux pour votre oreille. Les influences sont nombreuses, elles passent des groupes pop et shoegaze des années 80, on y entend aussi des rapprochements avec des groupes d’aujourd’hui (Beach House, Band of Horses) et le tout à la sauce indie. La voix de Quever est juste, mais n’en fait jamais trop, elle est soigneusement placée sur la musique qui semble à peine perceptible parfois avec toute la réverbération. En arrière-plan la musique fragile des Papercuts est légèrement orchestrale, parfois dépouillée, mais les mélodies de guitares sont toujours présentes pour nous ramener à l’ordre des mélodies si belles.

Les premières pièces de l’album donnent rapidement le ton, que ce soit la magnifique Do You Really Wanna Know, Do What You Will ou l’incomparable I’ll See You Later I Guess. Le groupe qui n’est par contre pas très spectaculaire en concert, rend bien ses morceaux et le tout, sourire aux lèvres.

Cet album d’automne pourrait facilement devenir l’album du printemps, à la place d’y voir un paquet de feuilles mortes il faut y voir les bourgeons, la simplicité, la beauté et la renaissance.

- Desc. : Indie dream-pop
- R.S.V.A. : Beach House, Marmoset, American Analog Set

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0