[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PANTHA DU PRINCE

Black Noise

PANTHA DU PRINCE

Rough Trade

vendredi 16 avril 2010, par Nicolas Pelletier

(2.5/5) Ce Prince, c’est Hendrick Weber, un DJ de Hambourg, en Allemagne, qui publie sa musique électro planante depuis 2002. Dès le début, les critiques applaudissent son travail auquel ils associent une influence de la musique shoegaze de la fin des années 80 (à la Slowdive, Moose, Ride ou My Bloody Valentine) mais également une filiation au mouvement techno de Détroit mené par l’incontournable Carl Craig.

Aujourd’hui, « Black Noize » a conservé l’angle minimaliste des débuts, tout en incorporant subtilement plusieurs instruments classiques comme le marimba et les xylos (Lay in a Shimer) ou très culturels, comme le steel drum (Abglanz). On y retrouve également plusieurs sons simples de percussions, comme les clavés ou les cloches, souvent introduits de façon claire, puis graduellement trifouillés d’effets modifiant leur son. Un peu de chant, par Noah Lennox alias Panda Bear chez Animal Collective, s’amène en milieu d’album, mais rien de spectaculaire. « Black Noize » est le genre d’album qui s’écoute bien en fond puisque bien produit et sans aucune brusque variation de volume ni de style. La dynamique musicale est très linéaire, bien qu’évoluant graduellement, à coup de couches (des « layers », comme on dit dans le jargon). Malheureusement, ce long album n’a rien d’exceptionnel et ne décolle vraiment jamais. On ne le remarque presque pas, ce qui, essentiellement, ne peut pas être une qualité autrement que s’il est uniquement destiné à nous faire vagabonder l’esprit.

L’expression « Black Noize » provient de ces ondes sonores inaudibles chez l’humain mais que les animaux percevraient. Ce sont ces sons – ou impressions - qui précèdent les grandes catastrophes naturelles et qui déclenchent l’alerte chez les mammifères. Ce qu’on appelle « le calme avant la tempête ». Il s’agit du 3e opus du DJ résidant aujourd’hui à Berlin et Paris.

- Desc. : Électro minimaliste
- R.S.V.A. : Carl Craig, Theo Parrish, Swayzak

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0