[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > P > PANACHE

Vie de velours

PANACHE

Grosse Boîte

mercredi 20 novembre 2013, par Jean-François Rioux

(4/5) Il est tellement triste de constater que Marie-Mai remplit des arénas et que de jeunes groupes talentueux bucheront longtemps, juste pour se faire entendre et cela malgré que leurs chansons soient pas mal meilleures. C’est un peu le triste sort de Panache, un groupe qui travail fort pour se faire entendre mais des groupes comme eux il y en a un par dix ans qui réussit à percer les radios commerciales et ceux-ci sont encore accro au Trois Accords, alors il faudra attendre pour faire de la place à de la nouvelle musique.

Heureusement, vous pouvez vous rabattre sur les radios communautaires qui y jouent de la foutu bonne musique et eux n’hésitent pas à jouer Vie de velours de Panache ! Un groupe pop qui créé des petits bijoux pop forts accrocheurs. Musicalement, Panache fait de la pop bien simple, catchy, qui n’a pas peur d’égratigner. La formule est simple, des textes poétiquement décousus, voir même absurdes par moment, un beau mélange entre le indie rock, le grunge, le pop à la tendance 80 et même le rock garage 60. On y entend parfois du Weezer (Ton chien de Pavlov), Pavement (Le pari de Pascal), Nirvana (Toi+moi), Hefner (Dis-moi Simone), The Cure (Esperluette), Vaselines (d’ailleurs le groupe reprend leur pièce Son of a gun en français !) et on y entend aussi du Navet Confit (véritable précurseur du indie rock américain à la québécoise). Les influences sont claires, mais rien empêche que la recette marche bien.

La durée moyenne des pièces est de trois minutes, ce qui est différent du premier album qui était plutôt des morceaux de deux minutes et moins. Du coup les pièces aboutissent un peu plus et nous laisse pas sur notre faim.

La voix des chanteurs (Benoit et Carl-Éric) reste pas mal toujours assez reposée, les entendre un peu plus émotifs aurait pu relever certains moments plus intenses mais sinon le tout reste toujours bien fait et avec bon goût. Panache c’est le meilleur des années 60, 80 et 90, mais en français.

- Desc. : Indie-pop/rock franco
- R.S.V.A. : Les Trois Accords, Navet Confit, Pavement

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0