[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > P > PAN AMERICAN

White Bird Release

PAN AMERICAN

Kranky

lundi 25 mai 2009, par Jeff Bugz

(4/5) L’ancien guitariste de Labradford, Mark Nelson, nous offre son tout et 6ème nouvel album sous le nom Pan American, son projet solo. Après son premier album paru en 1998, Pan American a pris un tournant beaucoup plus électronique et dub. Avec White Bird Release, Pan American semble prendre un peu la direction de ses débuts avec plus de guitares et de ce côté minimaliste sombre que l’on retrouvait aussi chez Labradford.

Le musique reste planante, atmosphérique avec une légère couche de musique expérimentale qui englobe le tout. Dès la seconde pièce, on retrouve de délicats battements de tambours, une guitare discrète qui joue parfois de fragiles notes ainsi que des petits effets ici et là en toile de fond. Puis, arrive la voix de Nelson, paisiblement chuchotée telle la voix d’un narrateur ne voulant pas se faire entendre dans un film. La timide voix du chanteur ajoute quelque chose de plus mélodique à la musique si dramatique.

Sans jamais devenir agressif, il y a quelques bouts qui graffignent un peu plus malgré que la majeure partie des enregistrements soit sous une formule semblable. Nelson ajoute des couches de guitares avec effets et finit par y mouler une musique dont il a le secret. Les amateurs de Labradford suivront sans problème puisque White Bird Release est pratiquement un album qui aurait pu être créé par son groupe.

Quand Pan American joue de la musique à la place de partir une machine à « beat », il est à son meilleur. White Bird Release, un album à écouter et réécouter, pour y entendre des subtilités ou tout simplement apprécier à haut volume tous les sons et silences de cet album.

- Desc. : Minimaliste atmosphérique
- R.S.V.A. : The Merkin Dream (1er disque), Pole, Loscil

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0