[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > P > PALMA VIOLETS

180

PALMA VIOLETS

Rough Trade

mardi 23 avril 2013, par Émile Foucher

(3.5/5) Encensé par la critique depuis ses début, le groupe Britannique Palma Violets nous offre l’album 180, un premier aperçu d’une carrière musicale qui n’est pas prête de se terminer.

La pression était forte pour cette nouvelle sensation, dont la moyenne d’âge est de 20 ans ; « Sauveurs du Rock Anglais », « Portes drapeaux d’une nouvelle génération de musiciens » et « Meilleur nouveau son de 2013 », voilà les termes attribués au groupe, qui n’avait sorti qu’un single à l’époque ; Best of Friends. Ce même single ouvre l’album ; une pièce entrainante qui donne envie de s’époumoner et qui doit être une sacré bombe lorsque performée en salle.

Inspiré par les Nick Cave, Clash, Velvet Underground et autres Rolling Stones, Palma Violets carbure à l’adrénaline en interprétant des pièces sans retenue qui reflètent majoritairement une débauche adolescente. Malgré un aspect juvénile, le groupe fait preuve d’une très grande maturité ; notamment par la voix grave et puissante du chanteur de la formation, Alexander « Chilli » Jesson, ou par des compositions qui aspirent à devenir de véritables hymnes dignes des plus belles années du Rock Britannique.

L’excentricité des pièces comme Tom The Drum et sa finale psychédélique ou l’hommage inconscient à Davy Jones pour sa pièce I’m A Beliver sur Step Up For The Cool Cats, alimentent et concrétisent cette l’énergie débordante qui leur est prêtée. L’absence volontaire de rapport sexuel durant leur processus de création et la manière de foncer tête première dans cette aventure musicale sans penser à rien a pour effet de créer une énergie purement rock’n’roll et une chimie unique qui démontre une passion artistique absolue ; chose qui est de plus en plus difficile à trouver dans la majorité des groupes rocks d’aujourd’hui.

Sont-ils les sauveurs tant espérés d’une industrie musicale dans l’ombre des X-Factors et autres supers groupes à la Coldplay et à la Muse ? Non, pas pour autant. L’album est faible point de vue écriture (I Found Love) et plusieurs compositions manquent de tonus en sombrant dans la redondance, ce qui freine notre enthousiasme porté au groupe.

Cette bande de jeunots a donc encore beaucoup à apprendre avant d’atteindre le statut de ses idoles. Néanmoins, cette passion inconditionnelle pour leur art et la maturité reflétée au travers de leurs compositions laisse entrevoir un avenir plus que prometteur pour ces jeunes débauchés de 20 ans. Palma Violets est décidément un nom à retenir.

- Desc : Rock garage britannique
- R.S.V.A : The Libertines, The Thermals, Rolling Stones

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0