[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

More Than Any Other Day

OUGHT

Constellation

mardi 15 juillet 2014, par Jeff Bugz

(4.5/5) Les montréalais Ought offre un indie rock légèrement teinté de math rock et de post-punk bien accrocheur et entraînant. Sans aucun doute la formation la plus pop à signer avec Constellation depuis Siskiyou et Clues. On plonge parmi les influences des années 90, mais on y entend aussi quelques influences des années 70 et le premier nom qui vous viendra en tête sera les Talking Heads !

Malgré son penchant pour le pop, Pleasant Heart, la pièce d’introduction, vous transporte ailleurs, vraiment quelque part entre le rock de Shellac et celles de Cap N’ Jazz. La chanson titre suit, elle prend un bon deux minutes avant de s’installer tranquillement et finalement le rythme gagne du terrain et c’est un peu dans le tourbillon entrainant de cette pièce que l’explosion commence. C’est le gros hit du disque, Habit, qui se retrouve à la troisième plage, cette chanson est définitivement une des belles pièces écrites cette année. Entraînant, énergique, une belle mélodie où vraiment on semblerait y entendre un jeune David Byrne. Certains diront qu’il y a aussi des ressemblances avec Clues, Unicorns, Arcade Fire, Wolf Parade, mais le tout est plus dépouillé et brut.

C’est le début de Weather Song qui vous plonge dans cette période plutôt math rock, on pense aux artistes ayant fait paraître des albums sur Crank !, Touch & Go, Merge, Polyvinyl, Jade Tree, Mag Wheel, Matlock, à plusieurs moments. Malgré tout chaque pièce à sa direction particulière pour finir avec un cordon liant aisément le tout.

Ought a définitivement beaucoup de potentiel, leurs compositions sont bien ficelées et tout ce qu’on voudrait entendre à la fin de l’album est d’entendre un autre album d’eux, ce qui doit être un très bon signe !

- Desc. : Indie-rock
- R.S.V.A. : Clues, Clap Your Hands Say Yeah, Cap N’ Jazz

Vidéo non-officiel de "Habit"

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0