[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > O > OF MONTREAL

False Priest

OF MONTREAL

Polyvinyl

mercredi 27 octobre 2010, par Éric Dumais

(4/5) Le quintette Of Montreal, natif d’Athens (Géorgie), vient de faire paraître sa dixième galette, un opus brillant et haut en couleur, qui est paru sur l’étiquette Polyvinyl (Love is All, Japandroids, Loney Dear). Mené par l’excentrique et chevaleresque « leader » Kevin Barnes, le groupe roule sa bosse depuis déjà une quinzaine d’années et étonnamment, ce nouvel opus, qui est aussi savoureux et rafraîchissant qu’une délicieuse Corona sur un sol cubain, s’avère l’un des meilleurs disques de la formation jusqu’à présent.

Les nouvelles pièces de False Priest paraissent tout droit sorties d’une nouvelle comédie musicale en vogue tellement elles débordent d’énergie, de joie de vivre, d’optimisme et de rythmes funky. Les nombreuses variations au sein des mélodies apportent un contraste franchement envoûtant et délicieusement enlevant. Il y a bien entendu certaines plages qui alourdissent l’écoute pourtant si simple, mais c’est la « game », on ne peut pas tout aimer dans la vie !

False Priest s’ouvre sur les chapeaux de roues avec la pièce inaugurale I Feel Ya Strutter, qui démarre vraiment bien l’opus. Le dynamisme des musiciens se transmet aussi rapidement qu’une bactérie virale féroce, et l’énergique Kevin Barnes n’épargne aucunement son spectateur. Vif comme un aigle, futé comme un renard, Barnes, avec son chant de ténor bien assumé, stimule nos tympans endormis avec une voix à la fois aiguë, criarde, mais tellement audacieuse. On a l’impression d’entendre une fusion entre les chants de Justin Hawkins (The Darkness) et de Michael Holbrook Penniman (Mika), ce célèbre amoureux des « big girls ». Il faut cependant attendre l’excellent tube Coquet Coquette, un des plus grands succès de la formation américaine à ce jour. L’ensemble est parfait : la voix de Barnes, hallucinante et ludique, la mélodie, aux confins des meilleurs styles musicaux de l’heure, et l’orchestration, à nous clouer le bec de stupéfaction.

Ce dixième opus des excentriques Of Montreal est une véritable réussite. Les Américains arrivent à fusionner avec une bonne humeur contagieuse la new wave, le disco, l’électro et la pop psyché comme de véritables maîtres du genre. Décidément, l’un des meilleurs opus de l’année.

- Desc. : Électro-pop psyché, new wave, disco
- R.S.V.A. : Ra Ra Riot, Wolf Parade, !!!

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0