[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > N > NUCULAR AMINALS

S/T

NUCULAR AMINALS

K

jeudi 4 août 2011, par Alexandre Turcotte

(3/5) Originaire de Portland en Oregon (USA), le groupe est composé de Robert Comitz à la guitare et voix (Hornet Leg, November Witch), d’Erin Schmith au piano, Jheremy Grigsby à la basse et du batteur Wiley Hickson. Ils ont sorti, il y a plus d’un an, un premier album sur l’étiquette expérimentale Aphonia et récidivent cette fois-ci sur l’étiquette K qui propose des groupes plus pop underground, punk.

En commençant l’écoute de l’album éponyme de Nucular Aminals, à ne pas confondre avec « Animals », j’ai tout de suite pensé au groupe Arctic Monkeys. Peut-être que c’est par le nom du groupe et par le son que j’y ai médité, mais finalement, on est loin de la ressemblance.

Nucular Animals est plus pop-folk. Mais aussi, ils sont plus expérimentaux, on le sent dans l’album qui sonne très live. On n’aime pas le léché ici, le propret. Ça fonce avec bonhomie. Ils viennent de l’underground et font de la recherche musicale. Ça s’entend dans le piano parfois discordant, qui saute un peu de gauche à droite, qui fait parfois grincer des dents. En même temps, ça se veut pop, accrocheur et on y va quand même, de bonnes fois. La guitare est là, solidement embringuée avec la voix un peu nasillarde de Comitz. Ça peut à la fois sonner rock-garage à la Nirvana quand on entend la Farfisa d’Erin Margaret Schmith et parfois pop des années 60. Ça sautille ou ça devient exubérant, mais ça bouge tout le temps, organiquement.

Desc. : Indie-pop-rock, folk R.S.V.A. : ? & the Mysterians, Beat Happening, Karl Blau

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0