[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > N > NOSTALGHIA

Chrysalis

NOSTALGHIA

110

vendredi 11 avril 2014, par Nicolas Pelletier

(2/5) Ciscandra Nostalghia semble avoir une personnalité particulière. La brune chanteuse au maquillage intense s’est volontairement mise en péril pour créer un contexte dans lequel elle composera les chansons qui se retrouvent aujourd’hui sur le second album de son groupe, Nostalghia.

Alors qu’elle déteste les grosses villes et le bruit, Ciscandra (prononcez Cassandra) a déménagé à Los Angeles. Sa sensibilité extrême l’empêche de rester sereine face aux stimuli externes : elle réagit fortement aux panneaux publicitaires, carrément agressants. C’est donc dans un état d’isolement complet que son complice Roy Gnan et elle ont écrit l’album « Chrysalis ». Un recueil de chansons sombres et intenses, qui semblent puiser leur source autant dans les films de David Lynch que dans les musiques de Diamanda Galas, Kate Bush et Chrystal Bell (la protégée de Lynch qu’on a vue au Festival de Jazz en 2013).

« Chysalis » est un album extrêmement intense. Pas facile d’approche. Sur Cool for Cahos, Ciscandra hurle comme si on était en plein climax d’un film d’horreur. Le piano est inquiétant, la musique sous pression, un peu comme dans les moments les plus inquiétants du Birthday Party de Nick Cave. Heureusement, chaque morceau n’est pas aussi épeurant. You + I est presque pop, en comparaison, alors que d’autres titres se rapprochent plus de ce que font les Tori Amos de ce monde (I Am Robot Hear Me Glitch), en plus dérangé.

Ciscandra Nostalghia a une mère perse et allemande et un beau-père jamaïcain. Elle attribue une partie de son unicité à son héritage multiculturel hors du commun. Sur scène, elle signe ses chorégraphies (délirantes, selon ses propres termes) et fabrique ses propres vêtements.

Un disque intense qui plaira énormément à certains amateurs de sensations fortes, mais qui donnera des boutons aux autres.

- Desc. : Goth pop
- R.S.V.A. : Diamanda Galas, Björk, Kate Bush

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0