[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > N > NEUTRAL MILK HOTEL

À Redécouvrir : In the Aeroplane over the Sea

NEUTRAL MILK HOTEL

Merge

vendredi 1er janvier 2010, par Nicolas Pelletier

(4/5) Neutral Milk Hotel, mené par Jeff Mangum entre 1991 et 1998, est bien connu dans le milieu folk grâce à leurs chansons toujours intenses et mélodiques, virant parfois un peu vers le punk, tellement la passion et la livraison sont intenses. Ils étaient reconnus pour leurs arrangements recherchés, parfois expérimentaux.

On revient cette semaine sur « In the Aeroplane », leur 2e album lancé en 1998 pour le simple plaisir de redécouvrir un excellent album qui n’a pas vieilli. On nous livre ici un combo de chansons folk intenses dans diverses factures : plutôt calme avec discrets arrangements (Oh Comely, à la Decemberists), mélodiques à l’air accrocheur (l’excellente Two Headed Boy, à la Mountain Goats) ou carrément punk grunge (la suite King of Carrot Flowers Parts 1, 2 & 3 dont certains moments rappellent Mudhoney et Nirvana –rien de moins !). La pièce titre, quant à elle, est un morceau folk dans la pure tradition des Dylan et cie. NMH utilise également une belle panoplie d’instruments (The Fool, presque rendue au cirque) pour enrichir les arrangements de ses chansons et créer une intéressante variété sonore d’un morceau à l’autre.

La voix de Mangum n’est pas sans rappeler celle de John Darnielle : nasillarde et très affirmée. Les deux mordent dans les mots de la même façon, à la différence que Mangum est peut-être moins verbomoteur et plus ironique par moments, peut-être plus axé sur ses émotions plutôt que d’être un « storyteller » comme l’est Darnielle. NMH fait aussi preuve d’une plus large palette musicale que les Goats. En plus du folk, on y croise punk, grunge, trompettes, basses fuzzées (Holland, 1945) pour ne nommer que les contrastes les plus frappants. Mangum a tôt fait d’expérimenter ses arrangements. Dès les premières cassettes qu’il produit sous le nom « Milk », puis « Neutral Milk Hotel », il assemble des fragments de sons, de conversations enregistrées et les intègre à ses compositions expérimentales. Au fil du temps, la forme se précisera et des albums plus accessibles furent produits, d’abord en démo, puis sur Merge. « In the Aeroplane » dépassera les 100 000 ventes, ce qui est remarquable dans le milieu indie. Mangum, fatigué, ne put capitaliser sur ce succès et dut refuser de tourner en première partie de REM.

Franz Ferdinand et Arcade Fire citeront plus tard « In The Aeroplane… » parmi les albums les ayant fortement influencés.

- Desc. : Indie folk
- R.S.V.A. : Mountain Goats, The Magnetic Fields, The Decemberists

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0