[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > STEPHEN MALKMUS

Face the Truth

STEPHEN MALKMUS

(Matador)

jeudi 17 août 2006, par Arnaud Cordier

La fidélité n’est pas une vertu que Matador Records a relégué dans ses cartons, après tout si la maison new-yorkaise profite de ses dividendes, c’est aussi grâce à quelques incontournables de son catalogue dont Stephen Malkmus. Une suite à Pig lib, deuxième sortie solo qui devait relever le défi de faire oublier l’atroce bouillie prog-pop de son prédécesseur. Face the truth réussi enfin à renouer avec la fraîcheur post Pavement qu’on retrouvait sur sa première évasion en 2001, prônant encore une fois des « riffs » estivaux, des mélodies attachantes et un naturel porté sur un pseudo-laxisme bonbon qui tient autant de la « gimmick » que de l’envie de faire revivre l’âge d’or de la pop. En grande forme donc le Malkmus, au four et au moulin pour allumer ses chansons craquantes (Freeze the saints), cette fois encadrées par plus de détails, d’effets qui accompagnent à merveille les solos toujours aussi efficaces et les refrains luxuriants d’It kills, Pencil riot (ouverture impressionnante de l’album). Peut-être emporté par ses sensations retrouvées, Malkmus prend parfois la poudre d’escampette et s’oublie dans des travers douteux sur le trop long No more shoes. Et puis, il y a ces deux chansons de fin, Baby c’mon et Malediction, qui pour la première remporte les suffrages haut la main de ces 11 pièces, et pour la seconde, nous remémore tout le bien qu’on pensait du Pavement originel. Belle vérité que voilà.

- Desc. : Pop
- R.S.V.A. : Pavement, New Pornographers, Colin Blunstone

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0