[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > MYSTERY JETS

Radlands

MYSTERY JETS

Rough Trade

jeudi 30 août 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Les Mystery Jets arrivent avec cet album intéressant par la qualité de ses airs mélodiques, mais avec aussi un côté quelque peu racoleur tellement il y a des influences flagrantes, à la limite du dérangeant.

Les Jets roulent leur bosse depuis 2004 alors que Blaine Harrison (chant, guitare et claviers) et William Rees (guitare, chant) étaient encore des écoliers. Ils s’échangeaient des cassettes avec des parties de chansons afin de les travailler. Henry Harrison (textes, basse) est le père de Blaine.

Ainsi le refrain musclé de Lost in Austin ressemble beaucoup au Creep de Radiohead (oui, on remonte à 1996) et la super cool et bien rédigée Greatest Hits a une rythmique sympathique semblable à Stuck in the Middle with You de Stealer Wheels (par feu Gerry Rafferty). Les guitares de Rees demeurent les plus belles armes des Jets pour bien mettre en valeur les efficaces mélodies et la voix précise de Harrison fils, qu’elles soient électriques ou sèches, comme sur Luminescence. D’une façon globale, les Mystery Jets me font penser aux joyeux moments (malheureusement passés) de Sloan : une bonne pop rock accrocheuse, allumée, avenante pour l’auditeur attentif ou l’amateur admiratif.

Fait cocasse, le groupe s’appelait d’abord les Misery Jets. Il faut savoir que Eel Pie Island, d’où ils sont en banlieue de Londres, se trouve sous le passage des avions qui arrivent ou repartent de l’aéroport Heathrow. Ils changèrent de noms lors que le jeune Blaine, alors âgé de 12 ans, fit une erreur en peignant le nom de la formation sur la batterie !

- Desc. : Pop rock prog mélodique
- R.S.V.A. : The Beta Band, Nada Surf, Futureheads

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0