[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > M > MY DISCO

Little Joy

MY DISCO

Temporary Residence

jeudi 1er septembre 2011, par Olivier Boivin

(2/5) La formation australienne My Disco présente leur 3e album en carrière intitulé Little Joy, un titre qui définit parfaitement la sensation qui s’en dégage, c’est-à-dire un unique et malheureux petit plaisir de rien. L’introduction du disque est si nue et répétitive qu’on a l’impression d’une nouvelle variété de métronome sophistiqué (moins aigu que le bon vieux « tic tac » classique mais tout aussi hypnotisant).

Dans les premières secondes de l’écoute, on se dit qu’il va bien se dégager quelque chose d’envoûtant à un moment donné, croyant fermement à l’impossible... Tout cela ne vient finalement jamais. On leur accorde le privilège de s’exprimer sauf qu’on garde un goût amer quand vient le temps de trouver un sens. Y en a-t-il un ? Young, la deuxième pièce, se veut comme une espèce de longue session chaotique d’accords de guitares.

Une surprise toutefois se pointe le bout du nez avec la pièce Lil’ Joy, la 6e plage. C’est comme si soudainement, après s’être fait balancer 5 chansons relativement monotones, on décidait d’y apporter un peu plus de raffinement. On emprunte la bonne vieille ambiance sombre de l’excellente formation Godspeed et les guitares distortionnées à l’excès rappellent nos bons vieux amis Sonic Youth. Même que j’oserais les comparer à Tortoise quand vient le temps de constater leur talent pour nous livrer différentes ambiances abstraites et leur technique d’accentuation de sons minimalistes.

Enfin, les percussions remplies de coups secs et chargés apportent une certaine substance qui n’est pas à négliger. La basse graisseuse procure un brin de réconfort et de chaleur. Le disque est dans l’ensemble presque totalement instrumental mais parfois on entend marmonner un gars désabusé, toujours pour accentuer les ambiances brumeuses.

- Desc. : Kraut/post-rock
- R.S.V.A. : Tortoise, Ulan Bator, Sonic Youth

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0