[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > M > MUDHONEY

Vanishing Point

MUDHONEY

Sub Pop

vendredi 21 juin 2013, par Jeff Bugz

(4/5) S’il y a une chose qu’on ne peut reprocher à Mark Arm et sa troupe, c’est la constance, puisque depuis plus de vingt ans il nous sert un rock sale dérivé du punk et du rock garage sans jamais se compromettre. Artistes intègres, simples et uniques, les membres de Mudhoney n’ont jamais véritablement couru après le succès mais ont bien voulu de lui pour vivre un bout de temps. Il est toujours plaisant de pouvoir vivre de son art à déjà raconté le leader du groupe.

Vanishing Point semble un peu plus travaillé comme album si on compare à son prédécesseur The Lucky Ones, qui était tout de même bien intéressant mais moins bien fignolé que celui-ci en bout de ligne. Tout au long de l’écoute de Vanishing Point, vous découvrirez vos morceaux favoris, certains opteront pour la très Green River-esque Douchbags On Parade, tandis que d’autres préférerons la Stooges-esque I Don’t Remember You.

Comme auparavant vous y trouverez tout ce qui fait de Mudhoney le groupe grunge par excellence, un soupçon de rock garage, un peu de punl, du stoner, quelques dérivés de blues sale psychédélique sur une trame tout à fait pop et entrainante.

Sans ne rien enlever aux derniers albums de Mudhoney, Vanishing Point pourrait fort bien être la suite d’un disque comme My Brother The Cow paru en 1995, le son du groupe n’ayant pas vraiment évolué, les musiciens optant pour la qualité (facilité) et la constance plutôt que la nouveauté. Vous pourrez mieux connaitre Mudhoney et leur histoire en regardant l’excellent documentaire I’m now.

- Desc. : Grunge, garage-rock
- R.S.V.A. : Iggy and the Stooges, Nirvana, Scientists

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0