[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > M > MT ST. HELEN’S VIETNAM BAND

S/T

MT ST. HELEN’S VIETNAM BAND

Dead Oceans

dimanche 7 juin 2009, par Nicolas Pelletier

(4/5) Voilà un quintet fort habile à mélanger les rythmes funk et l’énergie brute de la récente tendance indie art rock brooklynoise (bien qu’ils soient basés à Seattle). Dès Who’s Asking, premier titre de leur premier album, le groupe s’affirme digne membre de la lignée Born Ruffians, Yeasayer, Man Man… Une autre belle découverte du nouveau label Dead Oceans, soit dit en passant, ceux-là même qui nous ont récemment emmenés Bishop Allen, et les récents albums de Akron/Family, Phosphorescent et John Vanderslice.

Le Mt St. Helen’s Vietnam Band ne se cantonne toutefois pas dans un seul style, aussi pertinent soit-il. Ils peuvent également naviguer aisément du punk énergique au burlesque, et ce, au sein du même morceau. Le deuxième titre, Masquerade en est une belle démonstration. Anchors Dropped vire même un peu dans le prog pop avec ses savants riffs de guitares un peu plus élaborés, dialogue entre Benjamin Verdoes et Matthew Dammer. D’autres moments font penser à Islands, en version plus prog, moins orchestrale et certainement plus brut.

Bien que dirigés par le chanteur et guitariste Verdoes, on sent que ce groupe est l’affaire de plusieurs cerveaux et talents musicaux, vu l’implication bien sentie de chaque musicien. Le batteur Marshall Verdoes s’illustre d’ailleurs sur Going On A Hunt, morceau durant lequel la rythmique varie aux quarts de temps. Sur scène, Traci Eggleston manipule de grands bâtons sur lesquels sont fixés des tambourins… Original ! Pour la petite histoire, Marshall est le fils adoptif du couple formé par Traci et Benjamin et n’a que 14 ans !

La réalisation et l’enregistrement, signés Scott Colburn (Animal Collective, Arcade Fire) aux studios Gravel Voice à Seattle, est impeccable, voire spectaculairement efficace à mettre en valeur les différents moments forts d’une chanson. On y entend bien chaque instrument, et les variations d’ambiances sont mises en valeur par des dynamiques sonores changeantes au cours d’un morceau.

Le Mt St. Helen’s Vietnam Band frappe fort et à la bonne place avec ce premier album de leur jeune carrière. Puissent-ils garder le cap sur cette esthétique musicale bourrée d’intensité, ce qui leur garantirait la fidélité d’un public amateur de sensations fortes combinées à d’efficaces mélodies.

- Desc. : Prog-pop/Indie rock
- R.S.V.A. : Unicorns, Man Man, Modest Mouse

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0