[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > M > MOUNTAIN GOATS

The Life Of The World To Come

MOUNTAIN GOATS

4AD

dimanche 21 février 2010, par Éric Dumais

(3/5) Voici le 16e album des Mountain Goats, The Life Of The World To Come, un ensemble folk de plus à ajouter à votre grandiloquente collection de musique. Sans être la dernière trouvaille de l’année 2010, l’opus comporte certains éléments qui méritent franchement le détour. Sans plus tarder, voici les Mountain Goats.

Formé à la base par le leader John Darnielle et par Rachel Ware en 1991, ce dernier n’a quitté la formation américaine qu’en 1995 pour être ensuite remplacé définitivement par Peter Hugues, qui est toujours en place aujourd’hui. La seule nouveauté, c’est qu’un troisième membre s’est joint au duo Darnielle-Hugues dès l’année 2007, à savoir Jon Wurster. La carrière des Mountain Goats a suivi les aléas de la vie pour aboutir, fin 2009, à leur 16e album en carrière.

The Life Of The World To Come est un album folk acoustique d’un calme absolu, qui n’est pas sans rappeler Alasdair Roberts ou encore de célèbres paroliers tels que Will Sheff ou Larry Jon Wilson. Axé autour de thèmes religieux, car toutes les chansons font référence à des psaumes ou à des versets de la Bible, l’album s’articule autour de la foi, mais aussi autour de réflexions inspirantes et grandissantes pour l’être humain. Heureusement, l’opus n’est pas un ensemble de pièces religieuses endormantes comme un drogué endormi sous l’effet de l’opium. Au contraire, il se dégage une richesse inéluctable à l’écoute, mais aussi une sérénité envoûtante et calmante. La majorité des chansons sont acoustiques, mais certaines sont plus rythmées que d’autres, et à certains moments, des percussions et un piano viennent réveiller les esprits somnolents pour groover un peu plus la mélodie. Plus particulièrement, Psalms 40 :2, la seconde pièce de l’opus, présente une mélodie solide et énergique, par-dessus laquelle s’échauffe une batterie possédée, en même temps que le chant qui s’adapte à l’intensité de la composition. L’effet est admirable et cela nous permet d’apprécier avec beaucoup plus de vigueur les nombreuses ballades qui parcourent la majorité de l’album.

Ce 16e effort de la formation américaine Mountain Goats demeure néanmoins un disque incontournable pour ceux qui suivent leur carrière de près. Sans être la Palme d’or de l’année, il n’est pas exclu que vous adoriez cet opus pour la profondeur et pour la qualité des images dégagées.

Desc. : Folk-rock acoustique. R.S.V.A. : Silver Jews, Damien Jurado, Neutral Milk Hotel

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0