[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Hymn To The Immortal Wind

MONO

Temporary Residence

mercredi 29 avril 2009, par Vincent Lefebvre

(4.5/5) Depuis 2000, ce quatuor japonais ne cesse de sortir des albums d’une beauté et d’une sensibilité à chaque fois plus intense. Avec Hymn To The Immortal Wind, Mono reste fidèle à ses habitudes. Voilà un cinquième album studio pour souligner leur dixième anniversaire, rien de moins, nous laissant vraisemblablement un des albums les plus forts de 2009.

La structure de ce nouvel opus est semblable à celle que l’on retrouve dans leurs sorties précédentes. Toutefois, on ne se lasse pas de la formule guitares lourdes, percussions mordantes, montées dramatiques et juste assez d’intensité. De plus, Hymn To The Immortal Wind fait preuve d’une évolution depuis You Are There, sorti en 2006. Les mélodies sont d’avantage axées sur le côté orchestral de la chose, s’inspirant ici et là de la musique orientale (« Ashes In The Snow ») et reprenant des bribes de leur album Palmless Prayer / Mass Murder Refrain, majoritairement inspiré des univers de World’s End Girlfriend, qui a collaboré à l’œuvre.

Par ailleurs, le quatuor a fait appel à un orchestre de chambre d’une vingtaine de musiciens pour l’occasion. Le point culminant de l’album reste certainement la pièce « The Battle To Heaven », qui intègre tous les aspects qui érigent Mono au rang de l’un des plus importants groupes de musique post-rock. Cette pièce est, comme le titre le suggère, un combat entre la simplicité et la puissance de leur oeuvre.

Hymn To The Immortal Wind est certainement l’un des albums les plus grandioses que le groupe ait pondu et, bien entendu, on leur souhaite un autre dix ans, pour notre plus grand plaisir aussi. Vince

- Desc. : Post-rock orchestral
- R.S.V.A. : World’s End Girlfriend, Godspeed You Black Emperor, Rachel’s

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0