[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Hardcore Will Never Die, But You Will

MOGWAI

Sub Pop

lundi 25 avril 2011, par Arnaud Astreoud

(4.5/5) 15 ans déjà… Plus d’une décennie de combativité donc… Soit une belle histoire pour ce monstre sacré. Qui ? Oui ! Qui a participé à mettre définitivement Glasgow sur la plano sphère des cités cultes de la musique pop dans les années 90, de concert avec Belle & Sebastian et feu Arab Strap ? Et qui peut se targuer d’avoir une durée de vie aussi longue et respectée, riche d’une discographie cohérente, rarement décriée, en dehors d’une poignée de groupe de cette génération où l’Indie britannique régnait en maître ???

Entendez ce cri…

De sa lourdeur originelle, la bête a muée en un animal dompté, serein mais sans renier ce qu’elle a été. Parfois des soubresauts, des spasmes de cette prime jeunesse dorée irradient une musique plus posée en restant toute aussi émouvante.

Chaque titre s’enchevêtre dans un kaléidoscope cinématographique de pastels et de couleurs vives qui tendent vers l’orgasme. Souvenez vous les bandes son de ‘The Fountain’… ou encore ‘Zidane’… ce sont eux ! La variété des émotions, la variation dans les compositions avec divers arrangements de piano, d’effets et de voix, de plus en plus présents au sein des guitares sensuelles et puissantes, réaffirme la marque de fabrique de la dite bête qui peaufine son univers visuel non pas à coup de crocs, mais avec la délicatesse d’une patte décharnée, posée sur un fil de soie.

L’entité désormais titanesque ‘ré-‘anime notre esprit en suggérant des images dont la beauté est sans nom… Mogwai’ll never die !

- Desc. : Post-rock
- R.S.V.A. : Explosions in the Sky, Caspian, Godspeed You Black Emperor

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0