[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

The Hawk Is Howling

MOGWAI

Matador

lundi 24 novembre 2008, par Jean-François Rioux

(3.5/5) Le groupe post-rock n’a plus besoin de présentations, il est plutôt un des dirigeants importants de ce mouvement musical. Sans aucun doute l’un des groupes les plus rentables de la musique instrumentale alternative. Leur musique dépouillée, parfois minimale, parfois intense, a su conquérir plusieurs centaines de milliers d’adeptes depuis plus de dix ans.

Avec The Hawk Is Howling, on contentera les amateurs de longue date, mais il sera plus difficile d’en initier des nouveaux. Le genre musical ayant un peu touché le plafond depuis quelques années se fait légèrement abandonné par sa clientèle. L’album commence avec un hommage à Jim Morrison, une pièce planante sans aucun doute un peu trop calme pour débuter un disque. Malgré tout, plus la composition avance, plus l’intensité se fait sentir, la formule gagnante de Mogwai habituelle. Le morceau qui suit, Batcat, est le premier simple, étrangement un morceau qui ne comporte rien d’original ni de grandes mélodies, mais qui fait un retour en arrière en nous rappelant les morceaux prog-rock qu’a l’habitude de nous servir la troupe de musiciens. Par la suite, l’album décolle, tranquillement, mais il décolle et nous transporte dans le monde merveilleux de Mogwai. The Sun Smells Too Loud vous accrochera avec ses mélodies répétitives de guitares.

Si vous connaissez déjà le groupe, vous aurez malheureusement aucune surprise en entendant ce nouvel album, digne d’eux-mêmes, mais sans surprise. Une version « de luxe » est également disponible contenant un DVD avec le vidéoclip de Batcat ainsi qu’un petit film sur Mogwai. Un groupe fiable, qui cependant ne peut se renouveler éternellement.

- Desc. : Post-rock
- R.S.V.A. : Destroyalldreamers, Explosions In The Sky, Slint

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0