[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > M > MODEST MOUSE

Strangers To Ourselves

MODEST MOUSE

Epic/Sony

mardi 8 septembre 2015, par Jean-François Rioux

(2.5/5) Malgré le fait que leur meilleur album soit paru en 1997, nous sommes toujours un peu excités par un nouvel album d’Isaac Brock et sa bande. La dernière parution du groupe datait déjà de 6 ans, avec le mini album No One’s First, And You’re Next qui fut assez décevant.

Cette fois-ci, Modest Mouse reprend là ou il à su acquérir le succès commercial avec les Float On, Dashboard et Fire It Up. De belles pièces pop, accrocheuses malgré le fait qu’elles ne réinventent pas le groupe. Elle nous replongent plutôt dans leur son unique. Le côté plus hardcore est bien entendu complètement disparu pour faire place à de petites mélodies gentilles, des pa-pa-pa et des beats disco. Malgré tout, on s’accroche encore sur les mélodies de Brock, son chant particulier et la sonorité si familière du groupe.

Sur Strangers To Ourselves, le groupe ne fait pas que répéter la recette, puisqu’ ils essayent également de nouvelles formules et se cassent la gueule assez bien avec les morceaux comme Pistol, Sugar Boats (une vraie chanson de pirate) ou encore la très courte pièce country God Is An Indian And You’re An A**hole qui est si courte qu’on ne peut vraiment s’y attacher.

Les amateurs d’Arcade Fire seront aussi servis, puisqu’on reconnaîtra une petite influence du groupe montréalais dans la chanson Big Brave. Mais au fond, l’influence de Modest Mouse sur Arcade Fire est sans doute beaucoup plus importante en fin de compte…

- Desc. : Autrefois indie-rock
- R.S.V.A. : Arcade Fire, Of Montreal, Built To Spill

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0