[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > MICE PARADE

What It Means To Be Left-Handed

MICE PARADE

Fat Cat

vendredi 29 octobre 2010, par Olivier Boivin

(3.5/5) Il est toujours impressionnant de voir des genres musicaux se juxtaposer aisément dans une diversité totale. Mystérieux, audacieux, doux et mélancolique, What It Means To Be Left-Handed vacille entre l’espoir et le lâcher-prise. Mice Parade, fondé à New York par Adam Pierce, mélange le rock expérimental des 80’s sans les synthétiseurs clichés. Après un nombre considérable d’albums, Mice Parade présente ici un opus fortement habité de jazz brésilien, de percussions de l’Ouest africain, agencé à quelques nuances électroniques. L’album débute avec une musique du monde qui chatouille, donnant l’idée qu’il serait peut-être temps que le chant du coq ou n’importe quel réveil-matin soient remplacés par la musique de Mice Parade.

Dès son départ, le rythme tribal des percussions embarque et nous sommes de l’autre côté de l’équateur. Les voix crémeuses de Mice Parade sont aussi chaudes que tropicales. Subtilement mais sûrement, l’ambiance rock prend sa place après la 3e pièce. La guitare classique est jouée par Dan Lippel comme un vent de flamenco, ce qui réjouit et soutient l’ambiance exotique. L’album s’endurcit au fil des pièces jusqu’à la 8e plage, Malio Cup, qui peut rappeler certains groupes plus hardcore, notamment …And You Will Know Us By The Trail Of Dead, mais ce n’est que pour une chanson, puisque l’on redescend dans un rock plus léger et accessible par après. Agréable à écouter, What It Means To Be Left-Handed demande une séance d’introspection et soulève les quelques miettes de tristesse qu’on pensait disparues en nous. Ce n’est pas un album du tonnerre selon moi, mais il s’écoute bien par moments de solitude.

- Desc. : Indie prog rock tribal
- R.S.V.A. : Múm, Caribou, Tortoise

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0