[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Colossus Premixed

MF/MB/

Adrian

vendredi 3 mai 2013, par Nicolas Pelletier

(4/5) C’est un rock qui allie urgence, mur de guitares et éléments électroniques qui nous arrive aujourd’hui, par la formation MF/MB. Ce sextuor (cinq gars, une fille) originaires de Bollnäs, au milieu de la Suède connaissent un succès notable à l’autre bout du monde depuis 2010 mais n’ont pas encore conquis l’Amérique.

Difficile de prétendre que leur nouvel album, intitulé « Colossus Premixed » révolutionnera l’Histoire du Rock mais il trouvera certainement preneur chez les amateurs de rock bien pondu. MF/MB fait autant penser aux bands new wave des années 80 (Passing Complexion) avec une énergie beaucoup plus puissante, presque à la Muse (Unto Death). Par moments, on ressent un peu l’influence des compatriotes de Midnight Oil, surtout lors de certains refrains chantés en bande. MF/MB demeure un band de guitares (Art+Soul) et en déploie allègrement plusieurs couches simultanément. Le chanteur n’a pas souvent l’occasion de dominer, mais lorsqu’on lui donne la chance, il montre une voix transmettant beaucoup d’émotion, ressemblant un peu à celles de Bono (The Worst Dreams) ou même Nick Cave (I am an Entity, intense). Il y a aussi un peu de Muse dans leur son. Plusieurs de leurs clips tournent autour de minifilms, de fuite, d’histoires intenses introspectives ou à deux.

Les musiciens de MF/MB jouent ensemble depuis qu’ils ont 17 ans, soit depuis 2005. À l’époque, ces jeunes gens blasés, frustrés et en colère se défoulent en faisant de la musique, pour contrer la monotonie d’une vie dans un milieu où les gens avaient l’esprit fermé et où il ne se passait rien. Ils se mettent à tourner en compagnie de groupes comme The Sound et The Faint avant même d’avoir enregistré quoi que ce soit. Ils déménagent à Malmö, où la scène artistique est plus allumée.

Chose intéressante, le groupe mixe bien les rythmes électroniques à la batterie rock traditionnelle, tout comme les claviers avec les guitares (Casualities). Ca aurait pu résulter en un cambouis musical, mais non ! On a ici un rock qui a de la personnalité, du punch et de l’énergie contagieuse.

Chose unique, leur label Adrian Recording a eu l’étrange idée de publier les versions remixées de cet opus en l’appelant « Colossus Premixed ». Écouter les versions altérées AVANT la sortie de l’album tel qu’il a été composé et enregistré par le groupe, en concert durant l’année 2012. Changer les perceptions. Bousculer l’auditeur. Qui a dit que tout avait été fait ?

- Desc. : Rock alternatif
- R.S.V.A. : The Horrors, dEUS, Soundtrack of Our Lives

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0