[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > M > MAXÏMO PARK

The National Health

MAXÏMO PARK

Straight To The Sun

mercredi 24 octobre 2012, par Jean-François Rioux

(3.5/5) C’est en 2005, avec l’album A Certain Trigger (Warp), que le groupe britannique a tout d’abord attiré l’attention des médias, avec un album dérivé du post-punk mais avec une forte tendance pop catchy. Le rythme carré de leur premier album leur donnait cette certaine originalité même si on y reconnaissait l’influence post-punk de la scène britannique. Depuis le groupe a plutôt évolué vers une tendance plus pop encore, plus accessible, s’éloignant tranquillement de ses racines des débuts mais sans les renier pour autant.

Depuis le second album on peut entendre plus de piano et la voix de Paul Smith se transforme pour être tranquillement de plus en plus maitrisé.e Le gros rythme de guitare s’accroche rapidement en vous et la voix ultra mélodique vous imprègne. La comparaison avec les Futureheads est cependant incontournable, leur son est fort semblable, les chœurs sont cependant beaucoup plus présent chez les têtes du futur.

The National Health se démarque légèrement des deux albums précédents, qu’on le veuille ou non, des disques qui commençaient à devenir un peu redondants avec une recette déjà à bout de souffle. Car ce n’est pas tout de puiser ses influences dans la scène post-punk, il faut tout de même se renouveler un peu et comme Maxïmo Park n’a pas l’ingéniosité des Gang Of Four, Wire ou Magazine, le tout finit par se ressembler en fin de compte. Mais sur ce plus récent enregistrement, on ressent l’envie de rafraichir la sonorité du groupe et d’élargir son éventail tout de même limité.

Coup de cœur pour la pièce Write This Down, avec son refrain qui semble provenir d’une chanson qui n’a pas été retenue sur l’album Invisible Touch de Genesis (même le clip !). Until The Earth Would Open tire aussi très bien son épingle du jeu.

Cette parution ne brisera aucun record de vente, ne trouvera pas de nombreux nouveaux amateurs mais comblera les puriste du groupe. Un disque un peu trop poli avec tout de même quelques très bonnes chansons.

- Desc. : Pop-rock indie post-punky
- R.S.V.A. : The Futureheads, Hard-Fi, The Bravery

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0