[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > M > MARIGOLD, THE

Tajga

MARIGOLD, THE

Acid Cobra

mardi 25 mai 2010, par Éric Dumais

(4/5) La formation The Marigold peut se réjouir d’avoir eu l’appui du célèbre producteur Amaury Cambuzat, qui est également le cofondateur du groupe français Ulan Bator, pour la production et la réalisation de leur troisième opus, intitulé Tajga. Située à la frontière du post-rock expérimental, du shoegaze et de la cold pop, la musique du trio italien nous fait revisiter les atmosphères sombres et psychédéliques de groupes cultes tels que My Bloody Valentine ou Jesus & Mary Chain, avec une touche moderne légèrement plus raffinée.

Formé en 1998 par le membre fondateur Marco Campitelli (chant, guitare, basse à 6 cordes, clavier, bruits), The Marigold, après maints changements directionnels et une métamorphose totale de son image, est devenu un groupe à part entière seulement quelques années plus tard, avec l’arrivée des deux autres membres, soit Stefano Micolucci (basse) et Giovanni Lanci (batterie et percussions). The Marigold possède maintenant à son actif deux albums (Erotomania et Tajga), ainsi qu’un EP (Divisional).

Dès la première écoute, Tajga s’avère être un voyage exaltant vers le firmament éthéré de la musique post-avant-rock obscure et de la cold pop moderne. Les ambiances sonores sont profondes, voire abyssales, et le chant de Marco Capitelli, d’une douceur exquise, apporte une forte dose de sensibilité et d’émotions à la mélodie. La chanson Sin, probablement la meilleure pièce de l’opus, reflète la nouvelle direction musicale adoptée par The Marigold : une composition tout en douceur, presque murmurée et assaisonnée d’envolées atmosphériques vraiment convaincantes. Vous aimerez également les rythmes interstellaires des pièces Tajga et Degrees, qui rappellent, de par leurs mélodies et leurs chants respectifs, certains passages de The Cult et Deftones.

Pour être franc, l’album est un pur délice pour les tympans, et croyez-moi, vous ne manquerez pas d’occasions pour le faire découvrir à vos amis.

- Desc. : Post-rock expérimental
- R.S.V.A. : Ulan Bator, Faust, My Bloody Valentine

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0